Trajectoire rétrospective de jeu et influence des aspects financiers et sociaux sur la participation au jeu des adultes âgés de 55 ans et plus



Peu d'études se sont intéressées à la compréhension des habitudes de jeu des 55 ans et plus.

Pourtant, cette population est considérée davantage à risque de développer des problèmes de jeu que les autres adultes, notamment en raison des nombreux bouleversements qui surviennent près de l'âge de la retraite (problèmes de santé, décès du conjoint, etc.). La mise en place d'actions directes dont certaines mesures de prévention pourraient s'avérer essentielle pour cette population, surtout dans le contexte actuel du vieillissement démographique au Québec.

Divers événements de vie seraient liés à l'augmentation des habitudes de jeu.

Cette étude a pour but de mieux comprendre le rôle des événements de vie sur la participation au jeu des 55 ans et plus. Les résultats révèlent que des événements de vie, soit la retraite et les problèmes de santé, seraient liés à l'augmentation des habitudes de jeu. Par ailleurs, les 55 ans et plus rapportent certaines caractéristiques du jeu et de l'environnement de jeu qui influencent également leurs habitudes de jeu. Peu de distinctions ressortent en termes de participation aux activités de jeu selon le groupe d'âge (55-64 ans, 65-74 ans et 75 ans et plus).

Conformément aux parcours de vie rétrospectifs de joueurs problématiques, les résultats de l'étude permettent de dresser quatre profils distinctifs qui améliorent la compréhension du développement des problèmes de jeu chez les 55 ans et plus. Des pistes de prévention et d'intervention sont proposées.

Chercheure principale

Isabelle Giroux, Université Laval

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : juin 2013