Vigie et surveillance de l'itinérance. Méthodologie, outils et usages



Combien de personnes sont en situation d'itinérance au Québec?

Sous la simplicité de cette question se cache une multitude d'enjeux. De quelle itinérance parle-t-on? Itinérance visible, itinérance cachée, des femmes, des jeunes, des autochtones? Au-delà de l'itinérance chronique, doit-on se préoccuper des situations à risque d'itinérance? Quelle méthode doit être privilégiée? Comment souhaite-t-on utiliser ces informations?

Quels sont les moyens mis de l'avant pour se doter d'un portrait de l'itinérance?

 

La présente synthèse de la littérature porte sur la vigie et la surveillance de l'itinérance au-delà du nombre. Quels sont les moyens mis de l'avant pour se doter d'un portrait de l'itinérance? Plusieurs sociétés ont développé des stratégies pour mesurer et comprendre l'itinérance. Ces stratégies visent à cerner l'évolution quantitative et qualitative de l'itinérance et à identifier ses déterminants pour soutenir la décision à propos des orientations les plus appropriées, des services à mettre en œuvre et des pratiques à déployer.

 

Cette synthèse interprétative permet de considérer une variété de sources et d'analyser tant des données quantitatives que des données qualitatives. La diversité de la littérature portant sur les stratégies méthodologiques conduit à explorer des initiatives de production de données primaires et d'utilisation de données secondaires. L'analyse permet de dégager cinq stratégies mises en œuvre pour cerner le phénomène de l'itinérance : a) l'inventaire de fréquentation des ressources d'hébergement ; b) les dénombrements de rue ; c) les enquêtes sur les facteurs individuels et les facteurs collectifs; d) les approches mixtes; e) les enquêtes sur des thématiques spécifiques.

 

La synthèse inclut des documents publiés entre 2000 et 2017 dans des revues scientifiques, des articles, des études, des rapports produits en dehors du milieu scientifique, des documents en langue française et anglaise provenant d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Australie, c'est-à-dire des pays où les efforts de mise en œuvre de politiques ou d'actions globales en matière d'itinérance sont significatifs. Dans cette littérature, il n'y a pas de consensus établissant la supériorité d'une stratégie sur toutes les autres. En fait, les stratégies de production de portraits de l'itinérance sont diversifiées, elles répondent à des besoins spécifiques et se déploient dans des contextes qui présentent des enjeux et des défis hétérogènes. Toutefois, la complémentarité de plusieurs stratégies semble être une voie prometteuse qui cherche à réconcilier de multiples sources de données, des besoins et des intérêts locaux, régionaux et nationaux.

Chercheur principal

Roch Hurtubise, Université de Sherbrooke

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : octobre 2017