Prévenir le décrochage scolaire et la violence à l'adolescence en intervenant dès l'entrée en maternelle : effet à long terme du Programme Fluppy



Des interventions doivent être mises en place auprès des élèves de maternelle qui manifestent des comportements perturbateurs (CP) afin de prévenir le décrochage et la violence à l'adolescence.

Le Programme Fluppy (PF) est appliqué en maternelle depuis 20 ans au Québec. Il cible les élèves qui présentent un niveau élevé de CP et comprend cinq modalités d'intervention implantées en classe et à domicile.

Le Programme Fluppy est appliqué en maternelle depuis 20 ans au Québec.

Notre équipe a amorcé une évaluation d'effectivité du PF en 2002. Des élèves (N=320) présentant un niveau élevé de CP ont été répartis aléatoirement dans des conditions expérimentales et contrôle. Des effets bénéfiques du PF ont alors été observés à court terme.

Le véritable test quant à l'efficacité du PF nécessitait une nouvelle évaluation à long terme des participants (17 ans). Un total de 253 familles (80 % de l'échantillon initial) a participé à ce suivi.

Les résultats révèlent que les jeunes exposés au PF à la maternelle ne diffèrent pas de ceux de la condition contrôle sur les variables scolaires et psychosociales à 17 ans. En d'autres termes, le PF n'a pas eu d'impact à long terme. Ces résultats pourraient s'expliquer par la faible intensité de la version du PF que nous avons évalué (plus faible que ce qui est prescrit par les concepteurs et ce qui est offert dans les programmes américains similaires).

Il est recommandé de : 1) resserrer l'implantation du PF et se rapprocher davantage de ce qui est prescrit par le concepteur en augmentant l'intensité et 2) poursuivre le développement (contenu et cibles) et l'évaluation du PF.

Chercheur principal

François Poulin, Université du Québec à Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : juillet 2017