Identification des mesures les plus efficaces pour contrer la pénurie et favoriser la rétention du personnel enseignant dans les écoles de milieux défavorisés



Plusieurs recherches révèlent que près de 25 % des nouveaux enseignants quittent la profession au cours des sept premières années.

Pourquoi la rétention des enseignants est-elle si problématique? Qu'arrive-t-il lors de leur arrivée dans les milieux de pratiques, les écoles primaires et secondaires?


Les investissements faits pour la rétention des enseignants auraient un impact majeur sur la réussite scolaire des élèves.

Ce projet cherchait à apporter des éléments de réponse à ces questions. Ce sont en tout 1848 personnes réparties dans diverses écoles de milieux défavorisés qui ont pris part à cette recherche : 721 nouveaux enseignants, 253 enseignants d'expérience, 47 personnes responsables de l'encadrement des enseignants nouvellement arrivés à l'école (direction, etc.) et 827 élèves.

Nos résultats montrent que la quantité, la variété et la qualité des mesures de rétention des enseignants mises en place participent grandement à une meilleure insertion professionnelle des nouveaux enseignants. Notre enquête met également en évidence une mesure de rétention qui est particulièrement efficace pour accroître la rétention : la présence d'un mentor facilement accessible. Ceci semble grandement aider les enseignants, tout particulièrement ceux qui viennent d'arriver en poste, à faire face aux nombreux défis rencontrés.

Notre enquête indique aussi plusieurs recommandations pour la formation des maîtres, notamment celle de préparer les futurs enseignants à demander de l'aide lorsqu'ils rencontrent des difficultés importantes.

Enfin, notre recherche est l'une des premières à montrer, de façon statistiquement significative, le lien entre la rétention des enseignants dans deux des matières les plus importantes (mathématiques et français) et l'évolution de l'intention de quitter l'école des élèves du secondaire. Ces résultats mettent en évidence que les investissements faits pour la rétention des enseignants sont également susceptibles d'avoir un impact majeur sur la réussite scolaire de tous leurs élèves.

Chercheur principal

Thierry P. Karsenti, Université de Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : août 2018