Trajectoires individuelles et dynamiques de participation des femmes et hommes à la société québécoise (TrajIPaQ)

 

Solène Lardoux

Université de Montréal

 

Action concertée : Participation des personnes immigrantes et des minorités ethnoculturelles

Volet: Projet de recherche

Partenaire : Ministère de l'Immigration, de la diversité et de l'Inclusion (MIDI)

La participation individuelle s'accomplit, s'intensifie, réussit (ou est ralentie voire ne se réalise pas), à travers un processus au cours duquel les caractéristiques sociales, économiques, de santé, etc. de l'individu changent et le contexte social aussi. Les freins à une participation réussie peuvent être soit du côté des groupes d'immigrants ou des minorités ethnoculturelles ou du côté de la société (par ex., la discrimination sur le marché du travail). Toutefois, le présent projet s'intéresse uniquement aux aspects individuels qui limitent ou favorisent la participation; il vise à réaliser une analyse approfondie des bases de données d'enquêtes quantitatives existantes et à proposer une nouvelle collecte de données rétrospectives (biographique) auprès des hommes et femmes immigrants, des minorités ethnoculturelles, et du reste de la population québécoise pour mieux cerner les facteurs individuels qui favorisent ou entravent leur pleine participation à la société québécoise. L'intérêt de collecter de nouvelles données est de mesurer l'ensemble des indicateurs sur le même échantillon pour permettre de mieux comprendre les décisions individuelles et comment les  choix de participation sont reliés entre eux. De manière spécifique, ce projet cherche à : 1. Comprendre les facteurs qui favorisent l'engagement individuel. 2. Comprendre les interactions entre les différentes dimensions. 3. Mesurer le degré d'engagement et les dynamiques des trajectoires des groupes ethniques. Cette analyse sera également stratifiée selon le milieu de résidence avec une attention particulière qui sera accordée aux questions de genre. Il recourt à l'approche cycle de vie qui permet de comprendre comment les différents stades de la vie (à la différence stricto sensu de l'âge) affectent la participation. En se basant sur une équipe de chercheurs ayant une longue expérience sur les questions d'immigration, d'intégration, et des méthodes avancées en analyses quantitatives, nous espérons à travers ce projet susciter le dialogue, et favoriser les changements de politique et programme d'intervention, aux niveaux gouvernemental et associatif pour créer une société (québécoise) où les citoyens participent. Le MIDI sera notre partenaire principal. Les autres partenaires pressentis sont au niveau municipal, le BINAM, la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI), le Carrefour de ressources en interculturel (CRIC), le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSS) du Centre-Ouest-de-l'Ile-de-Montréal, Centre affilié universitaire du CSSS de Bordeaux - Cartierville - Saint-Laurent, CSSS de la Montagne, la Commission des droits de la personne, Commissions scolaires, Centre Afrika, la Rencontre interculturelle des familles de l'Estrie (RIFE) à Sherbrooke, le CIUSSS du Saguenay-Lac St-Jean.

Appel de propositions
Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 280 000$ et le rapport final est attendu pour le 31 octobre 2020.