La prévention des risques éthiques dans les grands projets d'infrastructure: prise de décision des hauts dirigeants, saine gouvernance et culture attentive à l'éthique

 

Luc Bégin

Université Laval

 

Action concertée : Gouvernance, hauts dirigeants et prise de décision : la culture éthique dans l'écosystème des grands projets d'infrastructure

Volet: Projet de recherche

Partenaire : Khéops

Le projet s'intéresse aux meilleures pratiques à adopter en matière de saine gouvernance dans les grands projets d'infrastructure. Cette question est abordée sous l'angle de la prise de décision des hauts dirigeants et du rôle qu'ils jouent dans le développement d'une culture attentive à l'éthique au sein de l'écosystème des grands projets d'infrastructure. S'il est indéniable que les hauts dirigeants ont un rôle important à jouer en cette matière, on doit aussi être attentif au fait qu'ils agissent à l'intérieur de contextes qui imposent des contraintes – politiques, économiques, normatives, provenant de l'interaction des parties prenantes, etc. – à leurs actions et processus de prise de décision, en affectant notamment leur marge de manœuvre.  Ces contraintes peuvent engendrer diverses catégories de risques éthiques qui sont à leur tour susceptibles de nuire à l'émergence, au  sein de l'écosystème des grands projets,  d'une culture sensible à l'éthique. Il nous apparaît donc essentiel d'être attentifs aux contraintes et risques éthiques dans l'écosystème des grands projets ainsi qu'à la prise de décision des hauts dirigeants et à leur rôle dans le développement d'une culture attentive à l'éthique. Ces éléments s'interpellent les uns les autres dans un système de transactions et toute proposition de pratiques à adopter en matière de saine gouvernance des grands projets d'infrastructure doit en tenir compte.

Nous mettrons en œuvre deux chantiers visant à documenter adéquatement les phénomènes et les facteurs qui participent à ce système de transactions, de manière à formuler des recommandations sur la base d'un état des lieux solidement appuyé sur des connaissances fiables. Le premier de ces chantiers verra d'abord à documenter les systèmes de contraintes qui agissent dans l'environnement des grands projets d'infrastructures et à identifier les principaux risques éthiques qu'ils induisent. On s'y intéressera aussi aux formes prises dans ces grands projets par la dimension éthique (c'est-à-dire les instruments, processus et structures par lesquels l'atteinte des visées de l'éthique est recherchée). Cette étude de l'écosystème des grands projets sera complétée par un second chantier portant sur la prise de décision des hauts dirigeants et la culture attentive à l'éthique au sein de cet écosystème. On portera particulièrement attention à trois grandes questions : la présence de la dimension éthique dans les processus décisionnels des hauts dirigeants, la sensibilité éthique et le leadership éthique dont font preuve les hauts dirigeants et la contribution de ce leadership au développement d'une culture attentive à l'éthique dans l'écosystème des grands projets.

Nous privilégierons une méthodologie à la fois qualitative et quantitative. Nous procéderons par le moyen d'analyses documentaires, d'études de cas, de questionnaires et d'entrevues semi-structurées.  Ces analyses nous conduiront finalement à proposer un plan d'action construit autour de trois axes : (1) des stratégies de prévention et d'atténuation des risques éthiques, (2) des stratégies de renforcement de la prise en compte de la dimension éthique dans la culture des grands projets d'infrastructure, ainsi que (3) des mesures de renforcement du leadership éthique des hauts dirigeants.

Appel de propositions
Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 2 ans, le montant total octroyé est de 150 000$ et le rapport final est attendu pour le 31 août 2020.