Écrire ensemble au primaire : interventions des enseignants et stratégies d'écriture des élèves



Apprendre à retravailler ses écrits au primaire avec le Forum de coélaboration de connaissances :

« Madame, je sais pas quoi écrire pour mon texte. C'est plate, je n'ai jamais d'idée… »

— Monsieur, j'ai terminé mon texte.

— Quoi! Déjà? On vient tout juste de commencer. As-tu cherché d'autres idées? Corrigé ton texte?

— Oui, oui. J'avais toutes mes idées dans ma tête. Et quand j'ai relu, tout était beau.

Il est indiqué de se représenter l'écriture comme un acte social et de construction de la pensée.

Ces paroles rendent compte de problèmes que les scripteurs novices rencontrent étant donné la complexité de l'acte d'écrire : difficulté à trouver des idées, enchainement de phrases saccadé, rédaction en un seul jet, apport de modifications superficielles, etc.

L'essor des TIC (technologies de l'information et des communications) en milieu scolaire offre de nouvelles possibilités pour soutenir l'apprentissage de l'écriture et les travaux de cette recherche-action se sont inscrits dans cette perspective. Plus spécifiquement, nous avons développé, mis à l'essai et documenté les retombées de situations d'écriture orientées sur l'amélioration collective d'idées soutenues par le Forum de coélaboration de connaissances (FCC) (Knowledge Forum, KF).

Les situations d'écriture les plus fécondes ont permis aux élèves de prendre part à une écriture itérative, c'est-à-dire qui les a amenés à dépasser la rédaction d'une version unique de texte ou l'apport de modifications superficielles. Ils ont vécu l'aspect constructif en jeu et qui préside à l'atteinte d'un texte peaufiné. En outre, les élèves ont réutilisé ce qui a été fait sur le FCC (contenus, marqueurs de relation, lexique) à l'extérieur de l'outil, notamment dans le cadre de la rédaction individuelle de textes en format papier.

Une retombée importante du projet réside dans les pistes d'intervention offertes pour amener les élèves à adopter des comportements discursifs de niveau plus avancé, tout en demeurant engagés dans la tâche d'écriture. Pour y parvenir, il est indiqué de se représenter l'écriture comme un acte social et de construction de la pensée, ce qui sous-entend d'envisager le « bien écrire » comme autre chose que la seule rédaction d'un texte exempt d'erreurs linguistiques.

Pour consulter la page web du projet : http://affordance.uqac.ca/index.php/ecrire-ensemble-au-primaire/

Chercheur principal

Stéphane Allaire, Université du Québec à Chicoutimi

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : janvier 2015