Un modèle didactique d'articulation de la grammaire et de l'écriture pour favoriser le transfert des connaissances grammaticales en situation de production écrite chez les élèves du secondaire



Les difficultés des élèves québécois en écriture sont à la base de ce projet de recherche, qui se donnait comme objectif principal d'élaborer un modèle théorique liant l'enseignement de la grammaire et celui de l'écriture, en plus de trois objectifs spécifiques: établir un portrait des erreurs grammaticales des élèves du secondaire; concevoir à partir du modèle du matériel didactique ciblant les erreurs fréquentes identifiées; expérimenter en classe ce matériel didactique.

Le principal résultat est un modèle théorique qui articule les éléments pertinents (principes, outils grammaticaux, difficultés des élèves, fonctionnement du processus d'écriture, types d'activités d'apprentissage ciblées, etc.) pour "penser" le problème et créer du matériel didactique solide au plan théorique.

Les connaissances grammaticales de base des élèves sont souvent peu solides, ce qui nuit à l'acquisition de connaissances nouvelles.

Le portrait des élèves montre que les erreurs les plus fréquentes sont les erreurs de syntaxe (homophones, ponctuation et construction des phrases complexes) et d'orthographe grammaticale (accord régi par le sujet et accord dans le groupe du nom). Les séries de cours élaborées et mises à l'essai en classe ont porté sur les homophones, les enchainements de phrases, l'accord du verbe, la coordination et l'accord du participe passé avec avoir. Les performances moyennes des élèves dans les textes se sont améliorées, sauf dans le cas de l'accord du verbe où elles sont restées stables. Il ressort toutefois des entretiens avec les élèves qu'ils ont une meilleure compréhension de la règle d'accord. L'approche syntaxique préconisée dans la recherche a beaucoup profité aux élèves les plus faibles.

La recherche révèle que les connaissances grammaticales de base des élèves sont souvent peu solides, ce qui nuit à l'acquisition de connaissances nouvelles. Pour mettre en l'approche syntaxique adoptée dans la recherche, la formation et l'accompagnement des enseignants en grammaire nouvelle doit se poursuivre.

Chercheure principale

Marie-Claude Boivin, Université de Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Annexes

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : juin 2014