L'enseignement de l'orthographe lexicale et l'élève en difficulté : développement et mise à l'essai d'un programme d'entraînement



Considérant les difficultés d'un grand nombre d'élèves en orthographe lexicale et le désir partagé des milieux scolaires et des instances gouvernementales de définir des pratiques probantes, ce projet avait pour principal objectif de tester trois dispositifs d'enseignement de l'orthographe lexicale.

Après avoir consulté des enseignants quant à leurs pratiques d'enseignement de l'orthographe lexicale et avoir défini collectivement les principes à considérer dans la mise en place d'un programme d'entraînement, trois contextes d'apprentissage ont été créés puis testés dans des classes de 2e année du primaire. Au total, 143 élèves ont participé à ce projet.

Ces résultats indiquent non seulement la pertinence d'enseigner les propriétés des mots, mais aussi sa nécessité.

Les principaux résultats indiquent que les élèves qui ont des contacts répétés avec le code écrit progressent en orthographe lexicale (condition Fréquence). Les résultats montrent aussi que les élèves progressent grâce à un enseignement explicite des propriétés phonologiques des mots (condition Propriétés phonologiques) et grâce à un enseignement explicite des propriétés visuelles des mots (condition Propriétés visuelles). C'est cependant dans la condition Propriétés visuelles que les élèves ont le plus progressé. Par ailleurs, les résultats montrent que tous les élèves progressent, qu'ils soient normo-scripteurs ou élèves en difficulté, qu'ils soient francophones ou non francophones ou qu'ils soient des garçons ou des filles, lorsque l'orthographe lexicale est enseignée.

Ces résultats indiquent non seulement la pertinence d'enseigner les propriétés des mots, mais aussi sa nécessité. Plus généralement, les résultats de cette étude plaident en faveur de la différenciation pédagogique dans l'enseignement de l'orthographe lexicale. Différentes avenues sont favorables aux apprentissages et il est vraisemblablement avantageux de toutes les exploiter en classe. L'ensemble de ces résultats jette les bases à une réflexion visant le renouvellement des pratiques enseignantes et ouvre la porte à différents projets de recherche.

Chercheur principal

Daniel Daigle, Université de Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : mai 2015