Variation des aspirations scolaires



Ce travail explore le phénomène social que sont l'élaboration et la variation des aspirations scolaires réalistes chez les finissants du secondaire tout au long de leurs études, soit sur une période de huit années.

L'idée est de faire ressortir les facteurs en jeu, en se référant aux deux concepts sociologiques d'importance dans le milieu de l'éducation que sont l'habitus de Pierre Bourdieu et la rationalité de Raymond Boudon. En somme, cette thèse explore dans quelle mesure les facteurs liés au parcours de l'élève (base de référence pour un calcul rationnel) et à l'héritage socioculturel (habitus) peuvent intervenir sur l'élaboration des aspirations scolaires dites réalistes et la variation des aspirations.

L'élaboration et la variation d'une aspiration scolaire réaliste se conçoivent sur la base d'un héritage culturel et d'un parcours scolaire.

Les analyses ont été effectuées en deux temps. La première consiste en une régression logistique pour l'analyse transversale selon les données de l'enquête auprès des jeunes en transition (EJET). Analyse qui avait pour intention de faire ressortir les principaux facteurs qui interviennent lors de l'élaboration d'une aspiration scolaire chez les élèves canadiens qui sont à la fin de leurs études secondaires. Par la suite, une seconde analyse a été faite, toujours avec les données d'EJET, afin de poser un regard longitudinal sur ce phénomène afin de prendre connaissance des facteurs qui interviennent tout au long de leur parcours; pour ce faire une régression d'estimation d'équation généralisée a été effectuée.

Les résultats tendent à suggérer que l'élève exécute bel et bien un calcul rationnel pour l'élaboration et la variation des aspirations scolaires réalistes, mais un calcul qui est, avant tout, influencé par l'habitus, surtout selon le niveau d'études des parents (capital culturel institutionnalisé). Par ailleurs, ce calcul rationnel serait davantage influencé par la moyenne générale déclarée lors des études au secondaire et lors des premières années à la suite des études secondaires. Ainsi peut-on dire que l'élaboration et la variation d'une aspiration scolaire réaliste se conçoivent sur la base d'un héritage culturel et d'un parcours scolaire constitués d'un ensemble d'expériences scolaires récentes, qui pourrait se conceptualiser sous « la rationalité en habitus ».

Chercheur principal

Maxime Marcoux-Moisan, Université du Québec à Montréal

Thèse

Appel de propositions

Dépôt de la thèse : septembre 2015