Compétences, processus et stratégies de lecture en fonction des genres textuels numériques et des supports numériques



La lecture numérique désigne un ensemble de pratiques dont les finalités et les modalités sont parfois très différentes.

Il n'y aurait pas UNE lecture numérique, mais plutôt DES lectures numériques. Ce constat met au jour l'impact sur l'acte de lecture lui-même de l'apparition de nouveaux supports et de nouveaux types de textes.

Notre recherche visait à documenter - à partir d'un éclairage épistémologique, conceptuel et didactique - les compétences, processus et stratégies de lecture en fonction des genres textuels numériques et des supports numériques.

Il n'y aurait pas UNE lecture numérique, mais plutôt DES lectures numériques.

Il se dégage de cette recension des écrits la nécessité de mener des recherches empiriques sur des lecteurs en apprentissage et sur des supports et des genres textuels précis afin de mieux comprendre les caractéristiques, mais surtout les compétences en jeu lors de la lecture numérique. Lire un livre augmenté, par exemple, convoque-t-il les mêmes compétences que lire une page Web contenant des hypertextes?

Les processus en lecture numérique mobilisent des opérations cognitives propres au traitement de l'information, à sa compréhension et à son interprétation dans un environnement numérique (ex. : naviguer dans un récit interactif). Il faut les distinguer des savoirs sur des aspects techniques (ex. : connaître le fonctionnement des logiciels) ou encore sur les propriétés des textes numériques (ex. : les caractéristiques du blogue).

Les compétences sont liées à l'action (ex. : choisir l'hyperlien le plus pertinent pour la tâche) qui exige des savoirs (ex. : reconnaître le fonctionnement des hyperliens). Les stratégies aident les lecteurs à être plus compétents à mobiliser efficacement les processus spécifiques à la lecture numérique. Ainsi, la lecture numérique renvoie à des pratiques variées en fonction des supports et des genres : par exemple, lire un roman sur une liseuse, lire des informations sur Internet sur son ordinateur, lire une œuvre numérique sur une tablette ou encore lire une opinion dans un blogue sur un téléphone intelligent.

Les résultats de recherche démontrent aussi le besoin urgent d'accompagner les jeunes dans le développement de ces compétences qui ne seraient aussi spontanément acquises que ce que nous laissent croire les enquêtes sur les usages des jeunes des médias numériques. La fréquence des usages numériques n'est pas directement associable à la performance en lecture numérique, notamment en lecture de genres numériques complexes. Les jeunes doivent pouvoir anticiper la forme de ces contenus à l'aide de savoirs sur ses caractéristiques. Ainsi, les savoirs sur les propriétés des genres numériques sont déterminants pour comprendre la manière dont les lecteurs peuvent s'approprier le sens de contenus numériques.

À notre avis, les programmes québécois doivent recenser les genres et les supports numériques, expliciter leurs caractéristiques et préciser les compétences et stratégies nécessaires pour former des lecteurs performants sur des supports numériques variés.

Chercheure principale

Nathalie Lacelle, Université du Québec à Montréal

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : août 2017