Interventions sur les préférences d'apprentissage pour favoriser la persévérance et la réussite scolaire lors du passage de cycles ou de secteurs de formation du secondaire



Développer l'autonomie dans les apprentissages pour favoriser la persévérance et la réussite scolaire au secondaire.

Le taux de décrochage au secondaire reste une préoccupation majeure. Afin de contribuer à améliorer la persévérance, particulièrement lors des changements de cycle et secteurs d'enseignement au secondaire, nous nous sommes interrogés sur la pertinence de faire évoluer les préférences d'apprentissage des élèves et de leur permettre de développer une plus grande autonomie et implication dans leurs apprentissages.

Il s'agit d'intégrer la formation à l'apprentissage autonome à la panoplie de moyens mis en œuvre.

Nous avons procédé à un examen attentif des recherches et pratiques existantes. Il ressort des études que l'autonomie dans l'apprentissage, aussi désignée sous le terme apprentissage autorégulé, est fortement en lien avec la réussite scolaire. En effet, l'élève qui en fait preuve parvient à plus facilement évaluer sa progression, identifier ce qui lui pose des défis et, s'il n'est pas capable de trouver des solutions, chercher de l'aide. De plus, une fois acquis, cette préférence d'apprentissage semble rester à travers toute la scolarité et mène à un apprentissage en profondeur, de meilleurs résultats scolaire et une plus grande persévérance.

Il est à noter que le milieu du travail souhaite aussi disposer de personnes responsables, autonomes et engagées, ce qui semble être le résultat du développement de l'autonomie dans les apprentissages. Toutefois, l'autonomie dans les apprentissages en cadre scolaire s'apprend et demande une préoccupation particulière de la part des commissions scolaires, des directions d'établissement et des enseignants. Certains systèmes scolaires tenant compte de cet aspect obtiennent d'assez bons résultats au niveau de la réussite de la persévérance.

Les moyens à mettre en œuvre, déjà présents dans plusieurs classes québécoises, touchent principalement certains dispositifs d'enseignement, tels l'enseignement coopératif ou le portfolio électronique, mais aussi l'enseignement de stratégies d'apprentissage autorégulé. Il s'agit dès lors d'intégrer la formation à l'apprentissage autonome à la panoplie de moyens mis en œuvre pour favoriser la persévérance et augmenter la réussite scolaire.

Chercheur principal

Alexandre Buysse, Université Laval

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : avril 2016