Rôle des pratiques en reconnaissance des acquis et des compétences dans la persévérance et la réussite scolaires d'adultes sans diplôme qualifiant



La reconnaissance d'acquis de l'apprentissage non scolaire aide à l'obtention d'un diplôme

Le Québec gagnerait à améliorer ses services en reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) en s'inspirant d'initiatives d'autres pays. Si le Québec a investi dans leur amélioration depuis 2002, on sait peu de choses sur l'atteinte des cibles gouvernementales et sur le parcours des adultes, notamment ceux qui, avant la RAC, ne détenaient aucun diplôme ou avaient seulement un diplôme de formation générale ou préuniversitaire.

Le Québec devrait  négocier un virage majeur afin d'améliorer l'information et la recherche dans le domaine.

Une synthèse de connaissances sur le rôle dans la persévérance et la réussite scolaires de pratiques du domaine de la RAC confirme que ce processus permet, à certaines conditions, l'obtention d'un diplôme qualifiant et l'amélioration de conditions de vie. Ce diplôme qualifiant devient une preuve que la personne a des acquis de métier, de profession ou de spécialisation, ce qui est susceptible de faciliter, par exemple, l'obtention d'une promotion.

Cependant, des études menées aux États-Unis et en Europe mettent en lumière une difficulté récurrente à rejoindre des populations défavorisées, notamment des adultes ayant diverses expériences de travail, dans des conditions souvent difficiles, et n'ayant pas complété le diplôme de formation générale du secondaire.

En comparaison avec ce qui se fait ailleurs, il semble que le Québec doive négocier un virage majeur afin d'améliorer l'information et la recherche dans le domaine. Pour soutenir la persévérance et la réussite scolaires des adultes qui s'engagent dans un processus de RAC, on doit notamment intégrer davantage la RAC en milieu de travail, prévoir du soutien financier aux adultes, réduire les délais entre les phases et donner plus de moyens aux universités qui veulent offrir des services.

Chercheure principale

Rachel Bélisle, Université de Shebrooke

Résumé

Rapport de recherche

Appel de propositions

Dépôt du rapport de recherche : novembre 2017