Mot de la directrice scientifique

De nombreux projets nous attendent en 2020. Le tout premier sera l'événement marquant le 40e anniversaire du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) : un colloque organisé de concert avec le Centre national de la recherche scientifique de France, qui fêtait ses 80 ans en 2019. Quarante ans déjà que « nos recherches changent le monde ». Et depuis 40 ans, par le biais du FRQSC, les sciences sociales et humaines, les arts et les lettres contribuent à approfondir la réflexion et à étendre les connaissances dans des domaines qui ont façonné la culture et modifié le tissu social. Au cours de ces quarante années, ces recherches ont contribué à faire émerger de nouvelles disciplines, à développer des approches et des méthodologies permettant de définir avec plus de finesse les objets d'étude, et à élargir les perspectives. Elles ont aussi introduit d'autres façons de faire et ont été porteuses d'innombrables innovations sociales. La complexité et la pertinence des questions et des idées que le monde de la recherche et la société civile formulent maintenant découlent en grande partie de la curiosité, de la profondeur de vue et des débats qui ont animé notre communauté de recherche. 
 
Les avancées récentes en intelligence artificielle, l'impact des médias sociaux et les défis environnementaux et sociaux confirment la nécessité – voire l'urgence – des recherches menées dans nos domaines. Et si les retombées ne sont pas toujours mesurables et tangibles dans l'immédiat – elles se manifestent parfois 20 ans plus tard –, elles n'en sont pas moins déterminantes, car elles contribuent à la sédimentation des savoirs qui enrichissent les approches et les solutions.
 
Notre 40e anniversaire marque aussi l'occasion d'exprimer notre reconnaissance et notre admiration à l'égard des femmes et des hommes qui ont constitué cette communauté de recherche et qui ont participé à la rendre dynamique et percutante. Le milieu de la recherche a aussi joué un rôle décisif dans la formation de la relève, cultivant la curiosité et le sens de l'engagement de plusieurs générations d'étudiants et étudiantes. Je tiens aussi à saluer le travail remarquable des nombreuses personnes qui ont œuvré au Fonds pour en faire ce qu'il est devenu : une institution au centre de l'écosystème de la recherche au Québec.
 
Divers projets intersectoriels s'annoncent aussi grâce à des collaborations avec les deux autres Fonds. Parmi les chantiers à développer, il y aura divers dossiers à mener avec le Fonds Nature et technologie sur l'économie circulaire et sur les villes intelligentes. Et, avec le Fonds Santé, le dossier du patient partenaire et du rôle des sciences sociales dans le secteur de la santé. Un autre important sujet portant sur l'économie créative devrait aussi prendre plus de place cette année, notamment sur le plan international, grâce à une nouvelle collaboration avec la Colombie. Ces chantiers nous confirment que les sciences sociales et humaines, les arts et les lettres deviennent des ressources incontournables dans nombre de secteurs d'activité.
 
Je profite de ce petit mot pour saluer la nouvelle année et remercier le personnel du Fonds, grâce auquel tous ces travaux sont menés à bien. Je tiens aussi à souligner l'arrivée de Camille Delsart, qui sera responsable de la consolidation de l'ensemble des projets de partenariats à l'international.
 
Et je vous souhaite, à toutes et à tous, de trouver plus de temps pour faire ce qui vous tient à cœur au cours de l'année 2020.