Mot de la directrice scientifique

Nous voici arrivés au terme de l'année 2017-2018, à l'heure des bilans et des remerciements.

De tous les grands dossiers sur lesquels nous avons travaillé, nous sommes particulièrement heureux d'avoir complété l'implantation du nouveau système FRQnet qui a servi à la gestion de tous les concours, depuis les dossiers de candidature jusqu'à la correspondance pour les suivis, en passant par la formation des comités d'évaluation et la gestion des grilles d'évaluation. Ce changement de plateforme s'est accompagné de plusieurs modifications qui ont été apportées aux règles générales communes en vue d'harmoniser les exigences des trois Fonds. Et si plusieurs de ces nouvelles règles favorisent chercheures et chercheurs, nous sommes tout à fait conscients des difficultés qui ont pu se présenter. Je tiens à remercier toute la communauté de la recherche pour sa compréhension et sa collaboration. Nous savions que ces changements exigeraient une attention particulière et de nombreuses adaptations. Le bilan global est très positif, et nous avons bon espoir que l'ensemble des étapes à franchir sera plus simple dès l'an prochain. Je félicite l'équipe du FRQSC qui a fait preuve d'un grand professionnalisme, de patience et de résilience dans l'appropriation de ces nouveaux outils et dans la gestion du stress imposé à l'ensemble de la communauté.

Parmi les autres grands chantiers qui nous ont occupés, je voudrais souligner le développement de nombreuses Actions concertées en partenariat avec plusieurs ministères. À elle seule, la Chaire sur la jeunesse met à contribution huit ministères et représente une occasion de réflexion transversale permettant de croiser des expertises en vue de développer une approche plus globale et plus intégrative des différents défis auxquels les jeunes font face. Nous avons aussi multiplié les interactions avec les deux autres Fonds, que ce soit lors de la première édition du programme Audace – qui a connu un grand succès – ou dans le cadre de diverses collaborations, notamment sur les changements climatiques et les réaménagements qu'ils exigeront ainsi que sur des dossiers qui touchent le monde de la santé et la recherche sociale qui s'y greffe. Les grands défis de société interpellent de plus en plus la recherche intersectorielle et rejoignent les intérêts d'un nombre grandissant de personnes.

Un mot enfin pour remercier l'extraordinaire équipe du FRQSC et sa nouvelle directrice des programmes, Katell Colin, qui a su reprendre les opérations au milieu de cette année particulièrement exigeante. L'esprit de collaboration et l'engagement soutenu de chacune et chacun méritent d'être salués.

En terminant, je vous souhaite à toutes et à tous un très bel été ressourçant!

Louise Poissant