Corinne Gendron


Corinne Gendron

Avocate, MBA, Ph.D.

EXEKO

Professeure au département de Stratégie, Responsabilité sociale et environnementale de l'École des sciences de la gestion, Corinne Gendron a été titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l'UQAM (CRSDD) pendant plus de 15 ans. Elle se spécialise en responsabilité sociale et environnementale, en innovation et acceptabilité sociale ainsi qu'en gouvernance. Plus spécifiquement, elle mène des recherches sur les représentations sociales de l'élite économique et politique, sur l'évolution de l'entreprise comme institution sociale, et sur les dynamiques d'acceptabilité sociale des nouvelles technologies et des grands projets.

Elle cumule plus d'une dizaine d'ouvrages et une cinquantaine d'articles de recherche dont Ecological Modernization and Business Leaders. Regulation Theory and Sustainable Development, London : Routledge, 2012, Vous avez dit développement durable?, 2ième éd., Les Presses internationales Polytechnique, 2012 et des articles dans les revues Journal of Cleaner Production, Ecological Economics, et Journal of Business Ethics. Avocate et titulaire d'un MBA spécialisé en marketing et finance, elle a obtenu un Ph.D. en sociologie de l'UQAM couronné par le prix de la meilleure thèse de l'Institut de recherche en économie (IRÉC). Tout au long de sa carrière, elle a été invitée dans plusieurs universités et collabore à l'ICN à titre de professeure affiliée recherche depuis 2012. Elle préside depuis plusieurs années le conseil scientifique de l'INERIS et jusqu'à tout récemment celui de l'IFSTTAR, tout en étant membre de plusieurs autres (Engie, I-Site Future, L'Oréal). Au Québec, elle est membre additionnelle du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) depuis 2011 et a été membre du Comité de l'Évaluation environnementale stratégique sur les gaz de schiste. Elle a aussi été membre du conseil d'administration de l'UQAM de 2013 à 2020.

Au fil des ans, Corinne Gendron s'est vue décerner de nombreux prix et distinctions, dont le prix Hommage (2006) et le prix Carrière en recherche (2016) de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM. En 2014, elle a été élue Académicienne à l'Académie des technologies de France où elle co-préside le pôle Technologies, Économies et Sociétés, et a été élevée, en 2015, au rang de Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur de France. Elle a aussi été reçue membre de la Société Royale du Canada en 2019.