Virilité, migration et violence : conflits et rébellions en Irlande et dans les deux Canadas entre 1798 et 1838

 

Jane Mcgaughey

Université Concordia

 

Domaine : relations internationales

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Le présent projet de recherche porte sur les représentations de la virilité, les mouvements migratoires et les épisodes de violence chez les Irlandais ayant participé à la rébellion de 1798 en Irlande et aux soulèvements de 1837 et de 1838 au Haut et au Bas-Canada. Curieusement, l'étude de la virilité et des masculinités au cours de ces conflits demeure un domaine sous documenté tant au Canada qu'en Irlande, et ce, malgré l'importance que tiennent ces événements dans l'histoire nationale et transatlantique.

Notre étude a pour but d'examiner comment se sont construites les masculinités chez les Irlandais de l'époque. Elle portera sur le phénomène des deux côtés de l'Atlantique, étant donné que les familles irlandaises impliquées dans la rébellion de 1798 ont ensuite émigré vers les deux Canadas et ont participé aux soulèvements de 1837 et de 1838, soit comme agitateurs partisans du changement ou comme défenseurs de la Couronne britannique. Grâce à l'analyse des constructions culturelles propres à l'Irlandais en tant que père, fils, soldat et migrant, nous pourrons découvrir la manière dont les récits évoquant la virilité et la migration s'entrecroisent avec les discours sur la violence, le colonialisme, le nationalisme et les bouleversements politiques.

De plus, nous chercherons à démontrer pourquoi et comment les souvenirs de la rébellion de 1798 ont contribué à dicter les actions et les croyances des migrants irlandais au cours des soulèvements subséquents au Canada. Enfin, nous tenterons de mieux cerner la place, tant publique que privée, qu'occupent les masculinités dans l'histoire irlandaise des deux côtés de l'Atlantique.