Vers une meilleure compréhension des processus relationnels et motivationnels au travail : étude de l'impact relatif de la rétroaction provenant des collègues et des superviseurs sur le bien-être et la performance au travail

 

Carpentier, Joëlle

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : gestion des organisations

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Alors que les documentations appliquée et scientifique soulignent l'importance de revoir certains processus organisationnels afin d'offrir une rétroaction rapide et constante aux employés, des études empiriques demeurent à être effectuées avant de conclure sur les sources et les formes de rétroaction optimales. Ce projet de recherche s'intéresse spécifiquement à la rétroaction reçue des pairs. À la lumière d'études récentes s'appuyant sur la théorie de l'autodétermination et ayant démontré que la rétroaction provenant des supérieurs doit soutenir l'autonomie afin de mener à des conséquences positives, ainsi que sur des études ayant souligné l'apport unique du soutien à l'autonomie reçu des collègues pour la motivation et la santé psychologique des employés, il est proposé que la rétroaction provenant des collègues puisse être cruciale pour la qualité de l'expérience au travail, mais qu'elle doive soutenir l'autonomie des acolytes afin de mener à des conséquences positives.

Les caractéristiques d'une rétroaction soutenant l'autonomie dans une relation égalitaire devraient toutefois différer de celles identifiées dans le cadre d'une relation hiérarchique. Trois études sont proposées. L'Étude 1 utilisera une méthodologie qualitative afin de définir les caractéristiques d'une rétroaction soutenant l'autonomie provenant des collègues. L'Étude 2 visera à valider que les caractéristiques définies lors de l'Étude 1 sont perçues comme soutenant l'autonomie et optimales par les employés. L'Étude 3 utilisera un devis longitudinal pour tester l'impact relatif de la rétroaction des pairs et des supérieurs sur l'expérience, la performance et la rétention des employés. Ces études permettront d'actualiser les systèmes de rétroaction en entreprise.