Utiliser les tâches collaboratives pour promouvoir le développement de l'écriture en français langue seconde

 

Kim Mcdonough

Université de Concordia

 

Action concertée : Programme de recherche sur l'écriture et la lecture

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur

Afin de répondre aux besoins du domaine prioritaire 1.4, le projet de recherche proposé examinera le rôle des interactions sociales comme un moyen qui facilite le développement de l'écriture chez les apprenants de français langue seconde (L2), affrontant de la sorte un défi majeur dans les classes de L2, à savoir celui de spécifier les stratégies qui permettent aux apprenants de s'engager dans des conversations profitables pour leur développement langagier. Les activités collaboratives qui offrent des opportunités d'interactions sociales à différentes phases du processus d'écriture (avant, pendant ou après) seront comparées, et ce, afin de (1) identifier le type de langage que les apprenants produisent pendant leurs interactions et (2) déterminer le type d'interaction sociale le plus approprié pour promouvoir leurs compétences scripturales en L2. Des tâches de pré-écriture collaborative, d'écriture collaborative ou de révision collaborative seront assignées au hasard à des apprenants adultes inscrits dans les programmes de francisation offerts par le CSDM (n = 60). Bien que les trois tâches impliquent l'interaction sociale, elles diffèrent en termes de moment de collaboration (avant, après ou pendant l'écriture) et de droits d'auteurs par rapport au texte (individuelle ou conjointe). Aussi, les élèves accompliront des tâches individuelles de production écrite qui seront utilisées comme outil de mesure de leurs compétences en écriture avant et après les tâches collaboratives. Les enregistrements audio de leurs interactions seront analysés en fonction des catégories de leur discours, telles que identifiées par les recherches antérieures. Les textes produits par les élèves seront analysés à partir d'une grille analytique et de mesures linguistiques de précision, de fluidité et de complexité. Les résultats de cette étude apporteront un éclairage sur la manière avec laquelle l'interaction sociale entre les apprenants de francisation contribue au développement de leurs compétences en écriture et de leur littératie en français écrit, ce qui est nécessaire pour leur réussite scolaire et professionnelle. Aussi, les résultats contribueront aux débats scientifiques sur les bienfaits de l'interaction sociale pour l'apprentissage de la L2. Enfin, ils fourniront aux enseignants de L2 des informations pédagogiques importantes concernant le rôle des interactions sociales et auront des répercussions sur la formation des enseignants et sur les programmes ministériels.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Cochercheurs

  • Ammar, Ahlem U. de Montréal
  • Rouleau-Girard, Elaine Commission scolaire de Montréal

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans. Le montant total octroyé est de 149 837 $. Le rapport final est attendu pour le 30 septembre 2020.