Une étude détaillée de la contribution des relations d'amitié à la maternelle pour favoriser l'adaptation scolaire dès l'entrée à l'école

 

Marie-Claude Salvas

Université du Québec en Outaouais

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Au Québec, la promotion de la réussite scolaire pour tous représente une priorité pour l'ensemble des instances et des intervenants en éducation. Un consensus existe aussi à l'effet que pour être efficaces, les efforts de prévention doivent être déployés dès l'entrée à l'école. En effet, les enfants qui ont de la difficulté à développer des relations d'amitié positives en début de scolarisation risquent d'être privés de leçons importantes ne pouvant être apprises qu'en contact avec les pairs. Dans le présent projet, je propose d'explorer quelles sont les dimensions associées aux relations d'amitié contribuant à l'adaptation scolaire en début de scolarisation.

Certaines études montrent que la qualité des relations d'amitié nouées à la maternelle peut avoir une influence positive sur l'adaptation ultérieure de l'enfant. Par contre, ces études fournissent peu d'informations sur les mécanismes en jeu, limitant la portée de ce champ de recherche. Afin de pallier cette lacune, la présente étude propose d'utiliser un protocole d'évaluation qui sollicite les enfants, les pairs et les enseignants, permettant un examen détaillé des dimensions et processus associés à la qualité des relations d'amitié. L'approche permettra en outre de parer à d'autres limites de ces études et de bonifier notre capacité à intervenir dès le préscolaire auprès des enfants à risque d'éprouver des difficultés relationnelles et scolaires lors de la transition à l'école. Ce projet pourra éventuellement permettre d'outiller les enfants les plus vulnérables à l'égard de l'établissement de relations avec leurs pairs, afin de leur assurer une expérience scolaire positive.