Un « nouveau » genre en art performatif : le tableau vivant comme modalité d'exposition

 

Mélanie Boucher

Université du Québec en Outaouais

 

Domaine : arts et littérature

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Ce projet porte sur les œuvres contemporaines dans lesquelles des individus gardent la pose et évoquent des scènes connues, en générant des effets de tableaux. Elles ont fait l'objet d'études (de cas, succinctes, connexes) qui mettent en évidence leur intérêt, mais qui ne l'analysent pas dans son ensemble. Ce projet, qui enrichit mon doctorat, poursuit cet objectif d'ensemble.

Quatre autres objectifs spécifiques sont poursuivis : 1) retracer leur histoire par le tableau vivant historique, la performance des années 1960-1970, le diorama et le tableau vivant muséal; 2) étudier un nombre restreint de cas à l'aide des données historiques et les mesurer à la littérature sur les œuvres; 3) déterminer le type d'expérience esthétique avec le sens haptique; 4) définir une modalité d'exposition inédite, qui reconsidère performance et exposition.

La recherche a trois volets indépendants et complémentaires : 1) documenter les origines (par l'histoire, la littérature, l'histoire de l'art et la muséologie); 2) utiliser cette documentation pour les études de cas; 3) effectuer une recherche sur l'exposition et le sens haptique.

Plusieurs impacts sont anticipés: définir un type d'œuvres qui se démarque actuellement; cerner un sujet qui est en marge des discours disciplinaires; définir une modalité d'exposition et un type de réception esthétique nouveaux; contribuer à une esthétique sur les sens «mineurs»; questionner l'histoire de l'art, la muséologie et l'esthétique, en les mettant en relation avec d'autres disciplines.