Trouble lié aux jeux de hasard et d'argent: efficacité du traitement cognitif-comportemental par exposition en réalité virtuelle

 

Stéphane Bouchard

Université du Québec en Outaouais

 

Action concertée :

Programme de recherche sur les impacts socioéconomiques des jeux de hasard et d'argent

 

Volet: Projet de recherche

Partenaire : Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

 

Le traitement cognitif-comportemental du trouble lié au jeu de hasard et d'argent (TJHA), bien qu'efficace, est associé à un important pourcentage d'abandon. Certains joueurs considèrent qu'il ne répond pas adéquatement à leurs besoins. Peu d'alternatives ont fait l'objet d'une évaluation rigoureuse, mais les traitements par exposition offrent des opportunités cliniques avantageuses tout en démontrant, dans certaines études, une efficacité comparable au traitement cognitif. Ce projet vise à documenter l'efficacité du traitement par exposition selon le mécanisme thérapeutique d'apprentissage inhibitoire pour le traitement du TJHA chez des joueurs d'appareils de loterie vidéo (ALV). Les joueurs seront recrutés principalement par le biais des centres de réadaptation en dépendance. Un devis expérimental prétest posttest avec un groupe contrôle de type liste d'attente sera utilisé avec quarante participants dont la problématique principale est le jeu aux ALV. Après avoir été assigné aléatoirement aux deux conditions de l'étude et avoir reçu les mesures pré-intervention, seuls les participants dans la condition traitement actif se verront administrer le traitement d'exposition avec prévention de la réponse. Celui-ci est constitué de trois composantes principales qui totalisent 12 rencontres : (a) la psychoéducation sur le fonctionnement de la thérapie, les caractéristiques structurelles des ALV ainsi que sur le cycle du jeu, (b) le traitement par exposition (en imagination puis en réalité virtuelle) qui vise à développer chez la personne une perception d'efficacité personnelle à résister au jeu malgré la présence d'un désir de jouer, et (c) des séances d'expositions dans un contexte de prévention de la rechute. Des évaluations de suivi auront lieu à 6 et 12 mois. Cette étude permettra de documenter l'efficacité de l'apprentissage inhibitoire dans le traitement du TJHA et pourra, à terme, offrir une alternative de traitement aux joueurs, entre autres, à ceux qui ne répondent pas aux traitements actuellement offerts.

 

COCHERCHEURS

 

Nom, Prénom Cochercheur

Établissement du cochercheur

Département du cochercheur

Statut en Recherche

Bouchard, Stéphane

Université du Québec en Outaouais [UQO]

Dépt de psychoéducation et psychologie

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Ferland, Francine

CIUSSS de la Capitale-Nationale

Aucun

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Giroux, Isabelle

Université Laval

École de psychologie

Chercheur ou chercheuse  universitaire

Sévigny, Serge

Université Laval

Dép. des fondements et pratiques en éducations

Chercheur ou chercheuse  universitaire

 

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 3 ans, le montant total octroyé est de 196 586 $ et le rapport final est attendu pour le 31 mai 2023.