Travailleurs immigrants et compétitivité des régions du Québec : de la gestion des ressources humaines à la collaboration multipartite

 

Sébastien Arcand

HEC Montréal

 

Action concertée : Attitudes et comportements des employeurs à l'égard de la diversité de la main-d'oeuvre – le cas des personnes immigrantes et des Autochtones

Volet : Projet de recherche

Partenaire : Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS); Fonds de recherche du Québec - Société et culture.

Les chercheurs et praticiens ont peu mis l'accent sur les attitudes et comportements des employeurs pour analyser la
régionalisation de la main-d'oeuvre immigrante; préférant se concentrer sur A) l'importance des communautés d'accueil dans
l'intégration socioprofessionnel des immigrants en région; B) le support institutionnel et les programmes; C) l'importance des
liens entre les dimensions sociales et professionnelle de l'intégration des personnes immigrantes; D) l'impact isolé d'un nombre
limité de composantes de la rémunération globale, du contexte de travail ou des activités de gestion sur la rétention et les
comportements des employés immigrants. Ce projet cherche à pallier à ce manque par l'analyse des perceptions et attitudes
des employeurs à l'égard de la main-d'oeuvre immigrante dans cinq régions du Québec : Coeur-du-Québec; Capitale-Nationale;
Chaudière-Appalaches; Estrie; Mauricie.
Le projet cherche à comprendre ce qui favorise ou entrave, l'attraction, l'intégration et la rétention des travailleurs immigrants.
Trois niveaux d'analyse interconnectés sont pris en considération : Macro - contextes régionaux; Meso = acteurs régionaux;
Micro = interactions employeurs-employés et employés-employés de divers horizons ethnoculturels. Ces trois niveaux
permettront d'atteindre 4 objectifs:#1 : Analyser les pratiques des employeurs en dotation, intégration organisationnelle et
rétention de la main-d'oeuvre immigrante à partir de la gestion territoriale des ressources humaines (GTRH); OBJECTIF
D'IDENTIFICATION DES PRATIQUES; #2 : Identifier les perceptions des employeurs et employés non immigrants et
immigrants en ce qui a trait à la diversité et aux interactions interculturelles; OBJECTIF D'IDENTIFICATION DES ATTITUDES ET
COMPORTEMENTS;#3 : Constituer une cartographie des pratiques et perceptions et les situer sur un continuum d'interventions
et de GTRH; OBJECTIF DE MISE EN COMMUN DES PRATIQUES ET PERCEPTIONS EXISTANTES;#4 : Organiser le transfert des
connaissances acquises vers les preneurs de décision OBJECTIFS DE SYNTHÈSE, DE DIFFUSION ET DE FORMATION. Notre
équipe interdisciplinaire rendra compte des enjeux psychologiques, organisationnels et sociaux pour les employeurs d'attirer et
de retenir ces travailleurs et des facteurs qui freinent ou favorisent la collaboration et la coopération au sein des entreprises
entre employés issus de divers horizons ethnoculturels.
La méthodologie s'appuie sur une analyse par triangulation : questionnaire en ligne (n = 250), entrevues semi-directives (n =
60) et groupes de discussion (n = 60). À partir de cette triangulation, nous procéderons à une cartographie à l'aide du logiciel
libre Freemind des pratiques, attitudes et perceptions colligées.
Les retombées attendues sont tributaires d'une étroite relation entre l'équipe et différents partenaires, dont le METSS et les 4
organisations qui appuient officiellement ce projet (MEQ, FTQ, RQUODE et Aide interculturelle). Des formations, présentations,
capsules vidéo et documents écrits (rapports, études de cas, ouvrage et articles scientifiques) sont les moyens choisis pour
diffuser les résultats et proposer des pistes d'amélioration des pratiques existantes.
 

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Cochercheurs

- Guy Arcand, Université du Québec à Trois-Rivières
- Kamel Beji, Université Laval
- Hélène Cardu, Université Laval
- Benoît Côté, Université de Sherbrooke
- Jean-Pierre Dupuis, HEC Montréal
- Thomas Gulian, Institut de recherche sur l'intégration professionnelle des immigrants (IRIPI)
- Patricia Hewlin, Université McGill
- Jacques Proulx, Université de Sherbrooke
- Michel Racine, Université Laval
- Sylvie St-Onge, HEC Montréal

 

Membres collaborateurs 

- Annie Cornet, Université de Liège (ULG)
- Mariola Misiorowska, Collège de Maisonneuve
 

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 2 ans, le montant total octroyé est de 203 200$ et le rapport final est attendu pour le 14 décembre 2018.