Traiter la douleur chez soi : évaluer l'efficacité d'interventions autoadministrées basées sur l'acceptation et la pleine conscience auprès de personnes souffrant de douleur chronique

 

Frédérick Dionne

Université du Québec à Trois-Rivières

 

Domaine : enjeux et vie humaine

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

La douleur chronique est une douleur qui persiste au-delà de trois mois (fibromyalgie, lombalgie, migraines, arthrite, douleur neuropathique, etc). Près de 20 % de la population canadienne en souffre. La douleur chronique est un problème multifactoriel associé à des conséquences importantes pour le patient et pour le système de santé. Les interventions psychosociales d'orientation cognitive et comportementale jouent un rôle de premier plan dans la prévention et le traitement de la douleur. De nouveaux développements dans le domaine emploient des méthodes basées sur l'acceptation des symptômes et la méditation en pleine conscience. En dépit de ces innovations, bien peu de personnes ont réellement accès à des services psychologiques ou à des soins médicaux spécialisés dans les centres tertiaires (ou de troisième ligne).

À l'aide de devis expérimentaux (essais contrôlés randomisés) et quasi-expérimentaux (à cas unique avec mesures répétées), cette série de trois études vise à évaluer les effets, l'acceptabilité et les processus de changement associés à des interventions autoadministrées basées sur l'acceptation et la pleine conscience auprès de personnes souffrant de douleur chronique. Il est attendu que ces interventions, en plus d'être acceptables, s'avèrent efficaces dans la réduction de l'incapacité reliée à la douleur et des symptômes anxieux et dépressifs, de même que dans l'amélioration de la qualité de vie. L'implantation et l'évaluation de ces méthodes d'interventions auront des retombées importantes dans la prévention et le traitement de la douleur chronique et pour le système de santé québécois.