Répertorier, cartographier et théoriser les réseaux d'éco-normalisation du climat dans la transition québécoise vers une économie sobre en carbone

 

René Audet

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : gouvernance

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Ce projet de recherche vise à répertorier et cartographier les réseaux d'éco-normalisation du climat œuvrant au Québec, et ensuite à théoriser leur rôle dans la transition vers une économie sobre en carbone. Ces réseaux d'éco-normalisation du climat émergent au croisement du discours sur la transition vers une économie sobre en carbone et du développement d'une « gouvernance transnationale » du climat portée par des réseaux d'acteurs privés et publics générateurs de normes environnementales – les réseaux d'éco-normalisation – et répondant aux injonctions du discours de la transition. À la lumière des politiques et consultations que le Gouvernement du Québec mène actuellement (marché du carbone, enjeux énergétiques, politique industrielle, etc.), il semble adhérer à la fois au discours de la transition et à la stratégie « transnationale ».

C'est dans ce contexte qu'intervient cette proposition de recherche : il s'agira d'analyser le développement au Québec d'un cadre d'éco-normalisation du climat en cours de structuration. En termes théoriques et méthodologiques, cela nous enjoint à mobiliser la sociologie des réseaux et à articuler l'analyse autour de trois objectifs de recherche : le repérage des acteurs engagés dans les réseaux d'éco-normalisation, la cartographie dynamique de ces réseaux, puis leur théorisation dans le contexte du cadre institutionnel de l'économie sobre en carbone en émergence au Québec et ailleurs dans le monde.