Question de mission? La gestion de la tension entre « social » et « économique » dans les entreprises sociales

 

Valérie Michaud

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : gestion des organisations

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Ce projet traite d'un enjeu crucial pour les entreprises sociales : comprendre comment est gérée la tension entre visées sociales et économiques. Bien que cette tension soit largement admise (Smith et al., à paraître, pour une recension), notre compréhension de sa gestion est embryonnaire (Russell et Scott, 2007; Diochon et Anderson, 2010). Elle représente tant un objet de recherche prioritaire (Haugh, 2007; Smith et al. à paraître) qu'un défi pour la pratique. Adoptant l'approche constructiviste de la « communication constitutive des organisations » (Ashcraft et al., 2009) et la perspective du paradoxe (Smith et Lewis, 2011), nous aborderons la gestion de la tension entre social et économique à travers diverses pratiques, dont les pratiques organisationnelles discursives.

Vu le rôle fondamental qu'on lui attribue et sa présumée dualité (sociale-économique), nous étudierons la gestion de la tension par l'angle d'approche, original, de la mission des entreprises sociales. La recherche se déploiera en trois phases et prévoit l'analyse textuelle de la mission de plus de 600 entreprises sociales, des analyses statistiques sur le lien entre mission et pratiques organisationnelles et six études de cas (entretiens et documents).

Réalité socioéconomique incontournable (Bouchard et al., 2008), les entreprises sociales québécoises sont généralement des organisations de l'économie sociale (coopératives, organismes à but non lucratif ou mutuelles). Le projet permettra de documenter les stratégies par lesquelles ces organisations parviennent à évoluer malgré la présence de tensions entre le social et l'économique.