Programme interdisciplinaire de recherche sur les politiques et les pratiques intersectorielles en santé mentale, justice et sécurité publique

 

Anne Crocker

Institut Philippe-Pinel de Montréal

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien aux équipe de recherche

 Concours 2018-2019

Plusieurs personnes vivant des problèmes cognitifs ou de santé mentale se retrouvent dans de multiples systèmes de prise en charge : système de santé et de services sociaux, systèmes judiciaires, de sécurité publique et carcéraux. Les interfaces entre ces systèmes sont complexes et présentent des logiques et modalités d'action souvent différentes, voire opposées. Les personnes ayant un problème de santé mentale, leurs proches et entourage, ainsi que les intervenants qui les côtoient dans l'un ou l'autre des secteurs d'intervention éprouvent souvent de la difficulté à se retrouver devant une organisation des services ne répondant pas à leurs besoins.

Créée dans le but de favoriser le décloisonnement des systèmes de santé et de services sociaux, judiciaires et de sécurité publique, notre équipe sous sa forme précédente (équipe Vulnérabilité, intégration sociale et violence (FRQ Santé et société, 2013-2017), a permis de mobiliser les expertises complémentaires des chercheurs, étudiants, intervenants, gestionnaires, décideurs, personnes utilisatrices de services et leurs proches. Par des activités de recherche et de transfert de connaissances, ce regroupement a permis d'identifier des priorités de recherche, des enjeux à cibler, des contextes d'intervention et d'informer les pratiques dans les milieux concernés (en particulier intervention policière, programmes d'accès au logement, gestion des risques de violence et de criminalisation, mesures de contrôle, partenariat entre les intervenants, les membres de famille et les utilisateurs de services).

La présente initiative consiste à consolider les collaborations inter-universitaires et interdisciplinaires et à rassembler les expertises psycho-socio-criminologique afin de poursuivre et stimuler la recherche sur les politiques et les pratiques aux interfaces de la santé mentale, de la justice, de la sécurité publique et des milieux communautaires. La programmation de recherche est caractérisée par le développement, le déploiement et la coordination de projets sous trois axes intégrés à divers points d'interception des trajectoires de services des personnes : 1) la première ligne de contact avec la justice; 2) les dispositifs de prise en charge civile et pénale et 3) la réintégration dans la collectivité. Un axe transversal d'échange et de mobilisation des connaissances vient compléter la programmation de l'équipe.

La programmation répond au besoin de prévenir la criminalisation des personnes présentant ayant une vulnérabilité psychique et de faciliter les trajectoires d'utilisation de services et d'intégration dans la communauté adaptées aux besoins et aux droits des personnes à risque d'implication judiciaire. Elle correspond à des préoccupations et des intérêts communs entre les chercheurs, d'une part, et des utilisateurs de service, des décideurs, gestionnaires et intervenants des milieux de la justice, de la sécurité publique, de la santé et des services sociaux et communautaires, d'autre part. L'équipe permettra d'étendre l'état des connaissances actuelles à des questions de recherche inédites, facilitera le partage de bases de données, des ressources, d'expertises statistiques, des infrastructures de recherche et de mobilisation des connaissances. Finalement, ce regroupement permettra de consolider la synergie et le partenariat entre utilisateurs de services, proches, décideurs, intervenants et chercheurs en vue d'une véritable intégration des données de recherche à la pratique tout en formant la relève scientifique dans ce domaine.