Profils et besoins de parents non-agresseurs dont l'enfant a été victime d'agression sexuelle

 

Karine Baril

Université du Québec en Outaouais [UQO]

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

 Concours 2018-2019

Le parent non-agresseur joue un rôle important dans l'accompagnement et l'adaptation d'un enfant victime d'agression sexuelle (AS), mais ses difficultés psychologiques peuvent compromettre sa capacité à accompagner l'enfant de manière optimale dans le cadre d'interventions thérapeutiques. Or, découvrir que son enfant a été victime d'une AS est un événement traumatique pour plusieurs parents. Il s'avère donc pertinent de mieux comprendre les défis auxquels sont confrontés les parents suite à l'AS de leur enfant, afin de développer et de leur offrir des services thérapeutiques appropriés.

Bien que les recherches antérieures aient documenté l'impact du dévoilement de l'AS sur les parents, les connaissances acquises dans ce domaine sont : 1) le plus souvent obtenues auprès des mères, 2) tiennent peu compte des perceptions et du vécu des parents, et 3) ont été menées avec des mesures de psychopathologies dont les critères diagnostics sont maintenant désuets. Dans ce contexte, le présent projet de recherche à devis mixte vise à mieux connaître les profils et besoins des parents non-agresseurs recevant des services suite au dévoilement d'une AS chez leur enfant.  Plus spécifiquement, il a pour objectifs : 1) de décrire les besoins des parents non-agresseurs depuis le dévoilement de l'AS de leur enfant en termes de difficultés rencontrées, de perceptions des effets de ce dévoilement sur leur vie familiale et de soutien souhaité pour faire face à ces difficultés ; 2) de décrire et comparer les profils de mères et de pères suite au dévoilement de l'AS de leur enfant relativement à leur fonctionnement psychologique et leur fonctionnement parental ; 3) de comparer les profils de parents non-agresseurs à la fois selon la présence d'une AS dans leur enfance et selon la nature intrafamiliale de l'AS vécue par leur enfant.

L'étude portera sur les parents non-agresseurs dont l'enfant âgé de 3 à 17 ans reçoit des services spécialisés d'un organisme qui offre des services spécialisés aux familles confrontées à l'AS d'un enfant. Des entretiens de groupe sont prévus afin de documenter l'expérience subjective des parents suite au dévoilement de l'AS de leur enfant et de circonscrire leurs besoins.  Le profil des parents d'enfants agressés sexuellement sera brossé en documentant, à partir d'outils standardisés récents, leur santé mentale actuelle et passée, les mauvais traitements et l'AS dans l'enfance, d'autres expériences négatives au cours de la vie, leurs habiletés parentales, leur fonctionnement familial et le soutien social perçu.

Des analyses qualitatives et quantitatives permettront de décrire le profil et d'identifier les besoins des parents non-agresseurs, et de statuer sur la pertinence d'offrir des services spécifiques en fonction de certains sous-groupes de parents, tels ceux ayant eux-mêmes vécu l'AS dans l'enfance, ou encore selon que leur enfant ait ou non été victime d'une AS intrafamiliale. Les résultats permettront la formulation de recommandations d'intervention et, ultimement, de proposer un projet-pilote d'implantation de programme pour cette clientèle.