Processus cognitifs, affectifs et cérébraux, et dispositifs technologiques impliqués dans l'éducation aux sciences et à la technologie (S&T) des élèves et du grand public: enseignement et médiation

 

Patrice Potvin

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : éducation, savoirs et compétences

Programme soutien aux équipes de recherche

Concours 2018-2019

L'Équipe de recherche en éducation scientifique et technologique (EREST) est une équipe universitaire qui fonctionne depuis maintenant 11 ans. L'EREST regroupe les personnes et les projets qui ont pour objectif commun de s'associer pour mieux comprendre les processus cognitifs, affectifs et cérébraux ainsi que le rôle des dispositifs technologiques dans l'éducation aux sciences et à la technologie (S&T). Par le développement et la mise à l'épreuve de cette compréhension, elle contribue au rehaussement culturel des élèves et du public par l'amélioration des pratiques d'enseignement et de médiation . Elle compte aujourd'hui parmi les équipes de recherche les plus productives, influentes et novatrices au monde dans le domaine de l'éducation scientifique et technologique.

Ses efforts sont orientés et alimentés par des travaux qui s'inscrivent au sein de deux problématiques qui s'inter-influencent : (1) Apprentissage & inhibition et (2) intérêt & engagement.

La programmation quant à elle se déploie sur 4 axes :

AXE 1 : APPROCHES COGNITIVE ET NEUROÉDUCATIVE DE L'APPRENTISSAGE EN S&T

Durant les dernières années, l'EREST a mis en évidence le rôle de certaines fonctions exécutives comme l'inhibition dans les apprentissages difficiles qui nécessitent des changements conceptuels. Elle a proposé un modèle de changement conceptuel appelé «prévalence conceptuelle» qui fait aujourd'hui l'objet de débats au sein de la communauté internationale.

AXE 2 : ÉTUDE DES VARIABLES ET INTERVENTIONS QUI INFLUENCENT L'INTÉRÊT À L'ÉGARD DES S&T

Au cours des cinq dernières années, la Chaire de recherche sur l'intérêt des élèves à l'égard des S&T (CRIJEST) a posé les bases théoriques et méthodologiques d'une étude productive du lien affectif et cognitif qui existe entre les apprenants et l'objet «science et technologie» (portraits de populations, variables socio-affectives, effets d'interventions, etc.). L'Équipe a aussi développé des méthodologies permettant d'étudier les mouvements de l'intérêt situationnel en temps réel (questionnaires «situationnels» ponctuels et méthodes psychophysiologiques).

AXE 3 : APPRENTISSAGE ET INTÉRÊT À L'ÉGARD DES S&T PAR LE BIAIS D'APPLICATIONS TECHNOLOGIQUES

Depuis ses débuts, l'EREST s'interroge sur les potentialités des applications technologiques (jeux vidéo, jeux sérieux, tableaux interactifs) pour soutenir l'apprentissage des sciences. Elle a mené des revues de littérature, développé six jeux vidéo éducatifs scientifiques ainsi que des méthodologies permettant d'en évaluer les effets.

AXE 4 : DIDACTIQUE ET MÉDIATION SCIENTIFIQUE

La qualité de l'enseignement (scolaire) et de la médiation (musées, planétariums, journalisme scientifique) est au cœur de la réussite du projet de conscientiser et d'éduquer le grand public aux sciences. Avec le concours d'experts de l'enseignement ainsi que de certaines têtes d'affiches emblématiques de la médiation scientifique, l'EREST mènera une programmation de recherche portant sur les succès et écueils de ces pratiques sociales ainsi que sur les interactions positives qu'elles peuvent entretenir avec les connaissances de la didactique.

L'Équipe capitalise sur plusieurs subventions pour réaliser les projets de recherche qui l'animent. Elle met au centre de ses préoccupations les étudiants de cycles supérieurs et fait le pari que c'est à travers un soutien robuste de leurs travaux que les professeurs travaillent en collaboration.