Prévenir le décrochage scolaire et la violence à l'adolescence en intervenant dès l'entrée en maternelle : effet à long terme du programme fluppy

 

François Poulin

Université du Québec à Montréal

 

Action concertée : Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires  - Concours Juin 2013

Volet: Projet de recherche

Partenaire : Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport

Plusieurs élèves de maternelle manifestent des comportements perturbateurs (CP). Des interventions doivent être mises en place auprès d'eux afin de prévenir le décrochage scolaire et la violence à l'adolescence. Le Programme Fluppy (PF) est appliqué en maternelle depuis 20 ans au Québec. Il cible les élèves qui présentent un niveau élevé de CP et comprend cinq modalités d'intervention implantées en classe et à domicile. Notre équipe a amorcé une évaluation d'impact du PF en 2002. Des élèves (N=320) présentant un niveau élevé de CP ont été répartis aléatoirement dans des conditions expérimentale et contrôle. Le but ultime poursuivi par le PF étant de réduire le décrochage scolaire et la violence à l'adolescence, le véritable test quant à son efficacité nécessite une nouvelle évaluation des participants à la fin de l'école secondaire. Le projet soumis au FQRSC a pour objectifs 1) d'évaluer les impacts du PF à la fin du secondaire et 2) d'examiner les processus ayant pu mener aux effets observés. Les 320 (70% garçons) élèves de maternelle ont été recrutés de 2002 à 2004 dans 45 écoles de la CS de Laval. En hiver 2014, les élèves de la 1e cohorte fréquenteront le 5e secondaire et seront évalués. Ceux des deux autres cohortes seront évalués à l'hiver 2015 et 2016. Trois domaines seront mesurés: 1) réussite et persévérance scolaires, 2) problèmes de comportement, et 3) santé mentale. Étant donné la grande diffusion du PF à travers le Québec, une évaluation de ses effets à long terme est susceptible d'avoir des retombées majeures sur son utilisation en milieu scolaire.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Co-chercheurs

France Capuano, Université du Québec à Montréal
Frank Vitaro, Université de Montréal
 

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de trois ans, le montant total octroyé est de 148 128 $ et le rapport final est attendu pour le 1er avril 2017.