Prestiges ordinaires : capital érotique, sexualisation et médiatisation du moi

 

Piazzesi, Chiara

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Par la notion de « capital érotique », les sociologues expriment l'idée selon laquelle les agents sociaux utilisent la sexualisation des apparences et des conduites comme une stratégie pour gagner du prestige social, que cela intervienne dans des contextes liés à la recherche d'un partenaire intime ou au-delà de ces derniers. Ce projet se servira du concept de capital érotique pour produire des connaissances au sujet de certaines transformations sociales contemporaines. Il se concentrera notamment sur la convergence entre transformations de la sexualité, sexualisation des apparences et des conduites, utilisation du pouvoir érotique dans le cadre du capitalisme des marchandises et des services et médiatisation du moi grâce aux nouvelles technologies d'information et de communication.

L'originalité du projet s'affirme donc au niveau du sujet : le concept très prometteur de capital érotique a été à peine utilisé comme outil théorique et empirique en sociologie. L'originalité s'affirme également au niveau de l'approche : le projet se propose de présenter une conceptualisation nouvelle du capital érotique, une qui soit capable de dépasser les limites théoriques et empiriques des approches disponibles. En dernier lieu, l'intérêt du projet se concrétise au niveau de l'opérationnalisation de cette nouvelle approche théorique : la démarche de terrain choisie, qui utilisera des supports visuels (selfies) pour interroger des femmes sur leurs usages du capital érotique, inscrit ce dernier dans un contexte empirique permettant d'en saisir la complexité.