Pratiques des formateurs et perception des étudiants quant à la présence lors de stages en enseignement supervisés à distance à l'aide des TIC

 

Petit, Matthieu

Université de Sherbrooke

 

Domaine : éducation, savoirs et compétences

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2017-2018

Dans les programmes de formation en enseignement, les stages en région éloignée et à l'international se font souvent sans supervision directe. Le développement des technologies de l'information et de la communication (TIC) en éducation favorise une approche multidimensionnelle (vidéos synchrones ou asynchrones, services de partage de fichiers lourds, visioconférence, forums électroniques, blogues, e-portfolio, etc.) qui peut être mise au profit du développement professionnel des stagiaires.

Toutefois, certaines limites de la formation à distance (FAD) - dont celle de l'isolement de la personne apprenante - doivent être considérées. Avec les possibilités des TIC lors de la supervision à distance, nous cherchons à mieux comprendre comment les programmes peuvent être porteurs d'innovation à cet égard. À partir d'entrevues auprès de superviseurs (quant à leurs pratiques pour accompagner leurs stagiaires à distance) et d'enseignants associés (EA) qui les accueillent dans des milieux scolaires souvent loin des grands centres, nous dresserons un portrait de la situation actuelle dans des programmes en enseignement d'universités québécoises.

De plus, nous mesurerons la perception de stagiaires quant à la présence du superviseur (qui représente l'université) et des pairs lors de stages supervisés à distance à l'aide d'un questionnaire validé selon le modèle théorique de la communauté d'apprentissage en ligne de Garrison, Anderson et Archer (2000). Nos analyses permettront d'identifier de nouvelles avenues afin de diminuer l'isolement des stagiaires lié à la supervision de stage à distance, en plus de favoriser leur développement professionnel par une utilisation innovante des TIC en formation pratique.