Penser le rôle des médias sociaux dans les mouvements sociaux : les dimensions organisationnelles, identitaires et expressives des activités en ligne des acteurs des mouvements sociaux

 

Julien Rueff

Université Laval

 

Domaine : médias et communication

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

Ce projet de recherche a pour objet le rôle des médias sociaux dans le déroulement des mouvements sociaux s'inscrivant dans le sillon du « printemps arabe ». En 2011-2012, de nombreux observateurs ont associé le « printemps arabe », « Occupy Wall Street », « les indignés » ou encore le « 15-M » à des mouvements sociaux ayant pour cause et origine les médias sociaux. En d'autres termes, le facteur technologique aurait été déterminant dans ces mouvements sociaux. Ce projet de recherche entend examiner cette assertion en menant une enquête de terrain sur la participation politique en ligne des opposants à la hausse des droits de scolarité pendant les grèves étudiantes de 2012 au Québec. Il s'agira, à partir de la théorie de Jacques Rancière, d'analyser les dimensions organisationnelles, identitaires et expressives des usages des médias sociaux par ces acteurs.

Pour saisir comment les médias sociaux ont affecté le déroulement du dénommé « printemps érable », ce projet de recherche étudiera d'abord comment les usages de ces technologies de communication mettent en évidence de nouvelles logiques organisationnelles. (1) Il se focalisera aussi sur la contribution des usages des médias sociaux à la formation d'une identité collective, en l'occurrence « les carrés rouges » (2) et à l'expression de nouvelles revendications politiques. (3) En s'inspirant des principes de « l'ethnographie du virtuel », ce projet de recherche s'appuiera sur des techniques d'enquête qualitatives pour recueillir et analyser des données sur la participation politique en ligne des opposants à la hausse des droits de scolarité.