Penser et construire la ville, de 1860/70 à 1930. Savoirs et savoir-faire urbains partagés : Montréal et la communauté des villes riveraines Saint-Laurent/Hudson

 

Dany Fougères

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : milieux de vie et aménagement

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Ce projet vise à étudier le processus qui mène entre les années 1860/70 et 1930 à la constitution d'une pensée et d'un savoir urbains techniques et urbanistiques partagés par une communauté de villes, soit celles longeant les axes fluviaux du Saint-Laurent et de l'Hudson. Un intérêt plus spécifique est aussi accordé à la place qu'y occupe Montréal. À cette époque, les villes sont le lieu de profonds changements. Penser et construire la ville autrement, avec l'assistance de moyens techniques et énergétiques nouveaux, s'impose. Les villes des fleuves Saint-Laurent/Hudson partagent les mêmes préoccupations et en raison de leur appartenance géographique, de leurs « vécus » environnemental et climatique comparables et des facilités de circulation fluviale, elles échangent leurs savoirs et savoir-faire.

L'objectif de notre recherche est de comprendre les processus d'échange et de transfert des connaissances en matière d'aménagement urbain, en analysant les modes opératoires qui les font se mouvoir, et cela spécifiquement dans la communauté de villes à laquelle appartient Montréal. Notre méthodologie de recherche est fondée sur l'inventaire documentaire, la confrontation des sources et les analyses sérielles qualitatives et quantitatives. Les principales revues d'affaires municipales du tournant du XXe siècle au Canada et aux États-Unis seront dépouillées ainsi que la correspondance et les carnets de voyage des services techniques des villes témoins de notre étude : Québec, Montréal, Toronto, Buffalo, Détroit, Albany, Boston et New York.

Notre étude permettra de combler l'absence d'une analyse comparative et transnationale du développement urbain dans le nord-est de l'Amérique et de comprendre plus finement la place de Montréal dans ce vaste ensemble géographique.