Mobilisation, performance et rétention des travailleurs du secteur de la fabrication métallique industrielle au Québec : étude des facteurs explicatifs liés au leadership

 

Marie-Claude Gaudet

Université de Montréal

 

Domaine : gestion des organisations

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2015-2016

Ce projet vise à comprendre les facteurs favorisant l'innovation, la performance et la rétention des travailleurs du secteur de la fabrication métallique industrielle (FMI). Ce sous-secteur de l'industrie manufacturière important au Québec, mais méconnu à ce jour, présente un besoin criant d'améliorer sa compétitivité et sa productivité. Celles-ci dépendent plus du rendement des travailleurs que de la performance de la machinerie en raison de la nature « sur mesure » de la production.

L'étude propose un modèle de niveau collectif ayant pour cible d'investigation la mobilisation des équipes de travail, et ce, en raison de son impact démontré sur les indicateurs de succès organisationnel. Érigé sur les assises du modèle motivationnel et du modèle de l'échange social, le cadre proposé vise à comprendre la relation entre le climat de leadership participatif et la mobilisation des équipes en examinant deux mécanismes médiateurs, soit l'empowerment d'équipe et le climat de justice. Deux modérateurs de la relation sont également introduits dans le modèle de recherche : la cohésion de groupe et le sentiment d'efficacité collective. Les hypothèses seront vérifiées à partir d'un échantillon de 200 équipes de travail dans le secteur de la FMI, d'un devis longitudinal et d'analyses d'équations structurelles. L'originalité de ce projet réside dans son intention de combler plusieurs vides théoriques sur les questions de mobilisation collective et de leadership, mais aussi et surtout, d'apporter des solutions aux défis du secteur de la FMI.