Les stratégies commerciales internationales et la dynamique macroéconomique

 

Alessandro Barattieri

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : économie et emploi

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Les investissements directs étrangers (IDE) représentent un phénomène des plus dynamiques dans le processus de globalisation. Une distinction qui ressort souvent lors de l'examen des IDE est celle entre les IDE horizontaux (pour augmenter les ventes dans de nouveaux marchés) et verticaux (pour réduire les coûts du processus de production). Les IDE horizontaux et verticaux peuvent être considérés comme des stratégies commerciales internationales différentes. La majorité du déficit commercial américain entre parties affiliées est liée aux IDE de type horizontal (comme les investissements japonais dans le secteur de l'automobile) plutôt que vertical (comme les déplacements de la production en Chine). Ce fait est nouveau et surprenant. Il ouvre beaucoup de questions pour lesquelles nous n'avons pas de bonnes réponses : est-ce que les différentes stratégies commerciales internationales ont des implications différentes pour la dynamique de la balance commerciale? Quelle est la relation entre les stratégies commerciales internationales et la transmission internationale des changements sur le plan technologique ou des conditions de la demande de différents pays? Est-ce qu'il y a des politiques économiques qui sont préférables à d'autres pour faire face à la tendance globale d'augmentation des IDE?

L'objectif de ce projet est de comprendre, sur les plans empirique et théorique, les implications des différentes stratégies commerciales internationales pour les dynamiques macro-économiques. Cela permettra aussi de concevoir des meilleures politiques économiques en matière d'IDE.