Les mathématiques en sciences économiques, 1954-1974 : retracer les influences

 

Till Düppe

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : cultures, religions et civilisations

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2014-2015

Comment est-il arrivé que l'économie soit devenue la science sociale qui utilise des modèles mathématiques?   Les recherches antérieures de l'histoire de l'économie ont répondu à cette question en décrivant les années après la Seconde Guerre mondiale en tant que contexte d'origine des outils mathématiques décisifs. Vu que ceci s'est produit dans une petite communauté de chercheurs à la marge de la discipline, une question est ainsi restée sans réponse: quels chemins ces outils ont-ils emprunté pour devenir influents sur toute la discipline de l'économie?

Cette recherche, qui contribue à l'épistémologie historique de l'économie, aborde cette question en mettant l'accent sur les diverses communautés de chercheurs associés aux différents intérêts de recherches, aux différentes conceptions de la connaissance mathématique, aux différentes figures éminentes, et aux différentes universités. Dans les années 1960 et 1970, il y avait une pluralité de ces communautés, dont une, la communauté néo-walrasienne, était la plus puriste des économistes mathématiciens. De cette manière, je retrace l'influence (prévue et non prévue) de ce groupe sur d'autres communautés et sur d'autres champs de recherche tant aux États-Unis qu'aux autres pays, notamment la France, la Belgique, l'Allemagne et la Russie. Comme les  trajectoires individuelles ainsi que leur interaction dans les institutions (nouvelles et déjà existantes) sont l'objet de cette recherche, les méthodes à utiliser sont l'archivage et l'histoire orale.