Les lieux des savoirs photographiques : archives, ateliers, récits, réseaux

 

Martha Langford

Université Concordia

 

Domaine : arts, littérature et société

Programme soutien aux équipes de recherche

Concours 2018-2019

Formes actuelles de l'expérience photographique : épistémologies, pratiques, histoires (Forms of Photographic Experience: Epistemologies, Practices, Histories)  est une équipe de recherche interdisciplinaire, intergénérationnelle et interuniversitaire dont les travaux portent sur les savoirs photographiques. L'équipe est interdisciplinaire, car nous interrogeons la structure relationnelle du message photographique et son impact sur la société. Elle est intergénérationnelle, car elle favorise des échanges entre chercheurs établis et émergents en ciblant des secteurs clés de recherche dans un domaine qui s'accélère grâce aux nouvelles technologies. Elle est interuniversitaire dans la mesure où les institutions québécoises ont développé des compétences distinctes mais complémentaires en études photographiques; l'association de nos forces permet d'enrichir le discours sur la photographie, qu'il soit artistique, scientifique, social ou pédagogique. En tant qu'équipe composée de chercheurs établis et émergents, ainsi que de collaborateurs clés, nous n'étudions pas seulement les sources du savoir photographique mais nous cherchons aussi à redéfinir le champ des études photographiques comme une constellation d'expériences. L'émergence de l'équipe Formes actuelles de l'expérience photographique a été un important premier pas vers une association d'études photographiques au Québec, un réseau déjà manifeste dans nos affiliations communautaires. En tant qu'équipe établie, notre prochain programme s'échelonnera sur quatre ans et notre défi sera d'établir des partenariats avec des associations photographiques clés ailleurs au Canada et en Europe, selon une vision nationale, globale et virtuelle. Notre but est de créer une association d'études photographiques au Québec qui sera reliée à un réseau international. Notre contribution unique sur la scène internationale comme équipe transculturelle basée au Québec, reliant des universités, des galeries d'art, des centres d'art autogérés et des archives, a déjà suscité une poussée d'activité et d'énergie positive.

Notre prochain programme s'intitule « Les lieux de savoirs photographiques : archives, ateliers, récits, réseaux ». Ces quatre axes ont été retenus à la lumière des débats suscités lors de l'École de printemps de 2017, qui ont fait ressortir les aspects interinstitutionnels de notre travail. La forte lumière projetée sur les espaces des savoirs photographiques a montré clairement que des institutions différentes – bibliothèques, archives, galeries d'art, laboratoires, bureaux d'information, ateliers d'artistes et universités – ont des exigences différentes par rapport à l'image et les savoirs ainsi produits sont tout aussi différents les uns des autres. La nature des institutions occupera une place plus importante dans notre prochain programme. Nous procédons de façon systématique afin de consolider un programme de recherche cohérent et fédérateur qui se déploiera sous forme de nombreuses activités de mobilisation, allant d'expositions conjointes et de publications savantes coéditées, jusqu'à des événements moins officiels mais inclusifs, comme des « assemblées publiques » (réelles et virtuelles). Maintenant que nous sommes pourvus d'un cadre institutionnel, nous sommes devenus une équipe de recherche interdisciplinaire, intergénérationnelle, interuniversitaire et interinstitutionnelle, avec la collaboration d'institutions de recherche clés, notamment Artexte (Montréal), l'Institut de recherche en art canadien Gail et Stephen A. Jarislowsky, l'Université Concordia (Montréal), le Musée McCord (Montréal), l'Institut canadien de la photographie (Ottawa) et Milieux Institute for Arts, Culture and Technology – Post Image Cluster (Université Concordia).