Les effets de la stigmatisation à l'égard du poids au sein des relations intimes : comment nuit-elle à la formation de relations amoureuses et au degré de satisfaction conjugale rapporté par de jeunes adultes obèses

 

Annie Aimé

Université du Québec en Outaouais

 

Domaine : personnes, communautés et vie sociale

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2010-2011

Parallèlement à l'augmentation de la prévalence de l'obésité, les attitudes négatives à son égard s'intensifient et s'observent dans différentes sphères de la vie interpersonnelle des personnes obèses : école, travail et milieu de la santé. La nature et les conséquences de la stigmatisation à l'égard du poids dans le contexte des relations amoureuses sont encore méconnues. Or, la présence et l'intensité de la stigmatisation au sein d'un couple offrent une perspective intéressante afin d'expliquer les difficultés des personnes obèses à se trouver un partenaire amoureux et leur moindre degré de satisfaction conjugale.

Afin de mieux comprendre la relation qui existe entre l'obésité, la stigmatisation et les relations conjugales, le présent projet de recherche poursuit trois objectifs principaux : 1) vérifier l'impact de la stigmatisation à l'égard du poids sur la probabilité d'être en couple, la satisfaction conjugale et l'issue de la relation; 2) documenter les différences de genre dans l'expérience de stigmatisation par rapport au poids au sein des relations amoureuses; 3) établir l'effet de l'internalisation des préjugés sur le lien qui existe entre la stigmatisation et la relation amoureuse. Trois groupes d'au moins 100 participants chacun seront formés et comparés. Un devis longitudinal en deux temps de mesure entrecoupés de 18 mois sera utilisé. Les résultats de cette recherche pourront être utilisés afin de développer des stratégies de prévention et d'intervention permettant de diminuer l'injustice sociale qui nuit à la qualité de vie des personnes obèses.