Les cyberviolences dans les relations intimes en contexte de séparation : une synthèse des connaissances pour mieux comprendre le phénomène et orienter les actions

 

Mylène Fernet

Université du Québec à Montréal

 

Action concertée : Programme de recherche sur la violence conjugale

Volet : Synthèse des connaissances

Partenaire : Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

Contexte. L'utilisation répandue de « nouvelles technologies » et des médias sociaux est susceptible d'exacerber les dynamiques de pouvoir et de contrôle au sein des relations intimes. Les cyberviolences exercées par un partenaire intime se produisent désormais de façon beaucoup plus régulière. Les conséquences associées sont dévastatrices pour les victimes considérant, l'omniprésence de la technologie, le caractère incontrôlable de l'information disséminée et la diffusion potentielle à large échelle. Les cyberviolences posent un réel danger en contexte de séparation où l'information privée dévoilée dans un contexte d'intimité passé est utilisée a posteriori avec l'intention de causer préjudice. Malgré les nombreux cas de cyberviolences et de cyberharcèlement perpétrés après une séparation et durant cette période, ce contexte demeure peu étudié.

Objectifs. Ce projet vise deux objectifs :
1) produire une synthèse des connaissances sur les facteurs de risque et de protection associés aux cyberviolences en contexte de séparation :
a) la prévalence des cyberviolences et du cyberharcèlement tout en tenant compte des différents éléments de définition répertoriés;
b) les facteurs de risque individuels (i.e., genre, âge, histoire de traumas et de victimisation, conséquences, etc.) et interpersonnels (types de cyberviolences et fréquence, durée de la relation intime, réponse des acteurs sociaux suite à un dévoilement, etc.) seront compilés;
c) les facteurs de protection associés aux cyberviolences et au cyberharcèlement en contexte de séparation (i.e. connaissances des technologies, réseau social, etc.).
2) soutenir le transfert et la mobilisation des connaissances produites et co-produites afin d'appuyer la prise de décisions et le développement des pratiques prometteuses.

Méthodologie. Une recension systématique des études quantitatives et qualitatives s'étant attardées au phénomène sera réalisée afin de cerner la prévalence, les facteurs de risque et les facteurs de protection y étant associés. La démarche de synthèse des connaissances est inspirée des recommandations du protocole de revues systématiques Cochrane (Higgins & Green, 2011).

Retombées. La présente proposition permettra aussi d'identifier des facteurs clés qui marquent l'expérience des partenaires intimes qui subissent des cyberviolences, plus spécialement en contexte de séparation et des facteurs de protection susceptibles d'être mobilisés comme levier d'intervention. Ces résultats serviront à dégager des pistes d'action pour la prévention et l'intervention utiles aux décideurs et gestionnaires de programmes et aux praticiens interpellés par ce phénomène en émergence.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.

Co-chercheurs

- Marie-Marthe Cousineau, Université de Montréal
- Martine Hébert, Université du Québec à Montréal

Membres collaborateurs

- Cathy Tétreault, Centre Cyber-aide
- Jude Mary Cénat, Université du Québec à Montréal
- Julie Laforest, Institut national de santé publique du Québec
- Sylvain Leduc, CISSS du Bas-Saint-Laurent

Durée du projet, montant octroyé et date de dépôt du rapport final

Le projet est d'une durée de 1 an, le montant total octroyé est de 50 000 $ et le rapport final est attendu pour le 30 juin 2018.