Legalia : vers un développement responsable et éthique de l'intelligence artificielle en droit

 

Recherche intersectorielle - Programme Audace

Concours 2018-2019

 

Composition de l'équipe:

Sébastien Gambs (Université du Québec à Montréal), responsable
Hugo Cyr, (Université du Québec à Montréal), co-chercheur
Laurence Léa Fontaine
(Université du Québec à Montréal), co-chercheur
Leila Kosseim
(Université Concordia), co-chercheuse
Dominic Martin (Université du Québec à Montréal), co-chercheur
Nicolas Merveille
(Université du Québec à Montréal), co-chercheur
Marie-Jean Meurs (Université du Québec à Montréal), co-chercheuse
Elizabeth Smith
(Université du Québec à Montréal), co-chercheuse
Alain Tapp
(Université de Montréal), co-chercheur

Domaine : Nature, transformation et gouvernance de la société et des institutions

Secteur 1 : Sciences naturelles et génie       Secteur 2 : Sciences humaines et sociales

En vidéo (5 minutes)

Le développement de l'intelligence artificielle (IA) dans les domaines légaux et judiciaires a causé une révolution, à la fois dans le quotidien des pratiquants du droit et dans les fondements de ces domaines. Par exemple, les techniques d'apprentissage permettent de trouver l'information pertinente dans la jurisprudence de manière plus efficace, mais peuvent aussi susciter une opposition sociale à cause des transformations engendrées sur certaines professions. De plus, la justice prédictive qui aura un impact important sur le système légal à moyen et long terme soulève aussi des questions éthiques importantes.

L'objectif global du projet Legalia est de révolutionner l'accès à la justice en conduisant une recherche multidisciplinaire à l'intersection de l'IA et du droit. Le premier objectif est de conduire une investigation approfondie sur l'utilisation éthique de l'intelligence artificielle dans le domaine du droit tout en réfléchissant à la façon de rendre l'impact de l'IA sur le travail des professions légales socialement acceptable. De plus Legalia explorera la manière dont l'IA peut favoriser l'accès à la justice et réduire les inégalités entre les différents acteurs dans ce domaine.

Le second objectif de Legalia est de se servir des résultats de la réflexion multidisciplinaire menée dans la poursuite du premier objectif comme catalyseur pour créer le prototype d'un système intelligent, Leia, qui soit capable de s'adapter à plusieurs types d'utilisateurs (citoyens, avocats, juges…) et puisse guider un utilisateur vers les options les plus pertinentes à un cas légal particulier. Leia offrira aux citoyens et avocats de nouvelles méthodes pour trouver de l'information juridique pertinente et elle fournira aux juges des prédictions sensibles à la discrimination. Le tout premier domaine d'application concernera le harcèlement psychologique en milieu de travail.

Appel de propositions