Leadership et pratiques de direction efficaces dans un contexte de télétravail

 

Éric Brunelle

HEC Montréal

 

Domaine : gestion des organisations

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs

Concours 2010-2011

D'ici 2011, on prévoit qu'il y aura un milliard de télétravailleurs dans le monde et que 75 % des entreprises américaines et 68 % des entreprises canadiennes adopteront des pratiques de télétravail (IDC 2008). Le télétravail améliore la productivité, facilite la rétention du personnel, réduit le taux d'absentéisme, permet des réductions de coûts, permet un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle, diminue le stress des travailleurs et améliore la satisfaction des employés (Siha et Monroe 2006). Toutefois, malgré l'importance de ce phénomène et l'impact de celui-ci sur la relation supérieur-subalterne, très peu de recherches portent sur l'exercice du leadership et les pratiques de direction efficaces dans ce contexte.

L'importance des TIC et des distances dans ce contexte de direction engendre des défis particuliers tels que l'isolement des employés, le sentiment d'insécurité face à la carrière, le contrôle à distance et d'importants défis de communication. Par conséquent, le programme de recherche que nous proposons a pour objectif de combler ce manque dans la littérature. Plus spécifiquement, en s'appuyant sur les théories Leader-Member Exchange et Cognitive-Fit, ce programme de recherche vise à tester empiriquement à l'aide de données collectées par questionnaires auprès de superviseurs et de subalternes, un modèle qui permettra d'expliquer l'efficacité du leadership, l'efficacité de pratiques de direction dans un contexte de télétravail, ainsi que différents indicateurs de performance.