Le vote programmé, ou comment la politique est devenue affaire de calcul

 

Fenwick Mckelvey

Université Concordia

 

Domaine : médias et communication

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Les ordinateurs ont-ils court-circuité notre démocratie? Le traitement et l'analyse de l'information annoncent en effet une transformation du processus décisionnel et des élections démocratiques en une science du calcul et des probabilités. Les campagnes réussies comme celle d'Obama en 2012 forcent les politiciens et leurs stratèges à adopter l'idée qu'une campagne informatisée est essentielle à la victoire. Les progrès rapides des technologies utilisées à des fins politiques et la nécessité de l'emporter ont favorisé l'émergence d'une culture politico-informatique où les ordinateurs et la logique programmée constituent une réalité politique et la seule façon de gagner.

Le présent projet explore le développement de cette culture en relatant la manière dont les ordinateurs ont permis d'encoder le profilage électoral, la gestion des campagnes et la messagerie directe. Des techniques de calcul des votes, de ciblage précis et de contact dynamique ont ainsi vu le jour. Leur évolution a entraîné l'arrivée de nouveaux systèmes de contrôle politique, depuis le principe de commandement et de contrôle dans les années 1960 jusqu'à la décentralisation du contrôle apparue avec l'informatique domestique dans les années 2000. Le vote programmé est d'ailleurs le premier ouvrage universitaire à s'intéresser au sujet et à examiner les racines de la culture politico-informatique. Cette analyse importante et inédite des liens entre l'ordinateur et la politique permet de comprendre la politique contemporaine et d'influer sur la réglementation des campagnes à venir.