Le Design National de la Diplomatie Culturelle

 

Caterina Carta

Université Laval

 

Domaine : nature, transformation et gouvernance de la société et des institutions

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

 Concours 2018-2019

Ce projet de recherche constitue la première étape dans la mise en place du programme de recherche de la Chaire de recherche du Canada en Diplomatie Publique, attribuée à la candidate en juin 2017. Sur le plan conceptuel, il vise à analyser les diverses conceptions nationales de la Diplomatie Culturelle (DC) dans le cadre de leurs traditions administratives. Par conséquent, le projet se concentre sur les cas de la France, du Canada et du Royaume-Uni. Sur le plan pratique, il vise à construire un dépôt de documents diplomatiques culturels à publier sur le site Web de la Chaire de recherche du Canada.

L'étude reconnaît que, avec peu d'exceptions, la plupart des définitions académiques de la DC se sont concentrées sur deux pistes parallèles. D'une part, les pratiques de la DC étaient régulièrement définies par rapport à leurs objectifs, souvent conçues en opposition les unes avec les autres. En conséquence, la DC a été défini une « arme puissante » de l'État (Schneider 2006, 3) qui s'appuie sur les idées, les arts, et la créativité au fin de « favoriser la compréhension mutuelle » (Cummings 2003, 1), manipuler du « matériel culturel et le personnel à des fins de propagande » (Barghoorn 1960, 10), ou gagner « l'allégeance volontaire des étrangers » (Schneider 2006, 3). D'autre part, le concept de la DC a souvent été associé à la tentative des États de contrôler et de diriger les relations culturelles internationales (Arndt 2005).

Ce projet soutient que ces définitions négligeaient que tous les exercices de la DC dérivent de moyens bien établis d'organiser les activités administratives des États qui, à leur tour, sont influencés par les «relations entre l'État et la société dans l'administration des politiques publiques» (Peters 2008, 119). La notion de tradition administrative nationale – « l'ensemble de valeurs, de structures et de relations historiquement fondés avec d'autres institutions qui définit la nature d'une administration publique appropriée au sein de la société » (Peters 2008, 118) – peut aider à éclairer un truisme de tous les exercices de la DC: la DC implique la coprésence de pratiques culturelles spontanées et dirigées par l'institution de l'État.

Le projet assume une approche sociologique, qui suppose que le contexte culturel-institutionnel et le sens construit de l'identité étatique définissent la conduite appropriée et façonnent les identités des acteurs ainsi que leurs modalités d'action (Katzenstein 1996: 23). La manière dont l'administration des États a historiquement organisé leur relation avec la société est ici considérée comme une variable clé pour donner un sens aux différents modèles nationaux de DC des pays sélectionnés. La stratégie analytique proposée se déroulera en collectant systématiquement des documents primaires liés à la création de laDC. Méthodologiquement, il s'appuiera sur le process tracing et recourra à l'Analyse Critique du Discours (ACD) pour analyser les documents et retracer l'association, la hiérarchisation et le classement des champs associés pertinents – tels que les symboles, les valeurs, les atouts, les motivations et les perspectives. Le projet produira trois working papers et deux articles scientifiques.