La variation linguistique chez l'individu : étude morphosyntaxique d'un corpus régional historique

 

Sandrine Tailleur

Université du Québec à Chicoutimi [UQAC]

 

Domaine : langues et langage

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2018-2019

Ce projet exploite un corpus régional historique, à ce jour inédit, de lettres familiales rédigées entre 1880 et 1930. Il s'agit de lettres et de journaux personnels provenant de membres de deux générations d'une famille bien connue de l'histoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean, les Dubuc-Palardy. Au delà de la mise en valeur de ce corpus exceptionnel (conservé au centre d'archives de Saguenay de Bibliothèque et Archives du Québec), le but scientifique de ce projet est d'étudier la grammaire individuelle, c'est-à-dire les règles et mécanismes qui sous-tendent la façon d'utiliser la langue, de scripteurs francophones ayant vécu au début du 20e siècle dans la région de Chicoutimi. Nous étudierons, dans le corpus Dubuc-Palardy, différentes variantes linguistiques issues d'écrits afin de mieux comprendre la variation et le changement linguistiques.

D'un point de vue théorique, le projet contribuera à :

  1. comprendre les dynamiques de variation grammaticale individuelle, à partir de données écrites;
  2. développer une méthodologie d'analyse de la variation grammaticale individuelle dans un corpus historique.

D'un point de vue social, le projet contribuera à :

  1. développer et exploiter un corpus historique régional et jusqu'alors inédit;
  2. mettre en valeur et faire connaitre l'histoire et l'évolution de la langue française dans la région du Saguenay, plus précisément dans la ville de Saguenay.

Par l'entremise de notre corpus, dont les sources sont déjà partiellement colligées, nous aurons accès à suffisamment de données pour étudier quatre locuteurs/scripteurs : nous estimons qu'à complétion, le corpus contiendra environ 500 000 mots, tous écrits par les membres d'une même famille, sur une période de 50 ans. Ce type de corpus est extrêmement rare et, constitué de cette façon avec le but explicite d'étudier la variation individuelle, il est à notre connaissance unique dans le domaine de l'étude du français. Dans les domaines de la sociolinguistique moderne et historique, les variations d'usage retrouvées chez un seul locuteur représentent l'élément manquant qui est de plus en plus perçu comme une clé vers un accès plus direct aux mécanismes internes (cognitifs) et externes (sociaux) qui sous-tendent les phénomènes universels que sont la variation et le changement linguistiques.

Au-delà des buts à court terme (proposer de nouvelles données et analyses pour comprendre la variation individuelle dans un contexte historique), à plus long terme ce projet permettra la mise en valeur d'un corpus de français régional en diachronie qui fournit des données uniques non seulement à propos de personnages historiques régionaux (la famille Dubuc, très connue à Saguenay), mais également à propos d'un état de langue très peu connu (le français historique à Saguenay, 1880-1930).