La figure du dessinateur dans le paysage, de Dürer à Claude Lorrain (XVe-XVIIe siècles)

 

Denis Ribouillault

Université de Montréal

 

Domaine : arts et littéraire

Programme établissement de nouveaux professeurs-chercheurs-créateurs

Concours 2012-2013

La figure du dessinateur dans le paysage dans l'art européen de la fin du XVe à la fin du XVIIe siècle est emblématique de deux événements majeurs dans l'histoire de l'art du premier âge moderne. Le motif fait référence à une nouvelle pratique des artistes quittant leurs ateliers pour dessiner et étudier la nature, une mode qui culminera à l'époque romantique. Mais il témoigne aussi d'une revendication du rôle et de la subjectivité de l'artiste dans sa production, une affirmation qui est, à cette époque, éminemment sociale. Cette iconographie est également liée à la notion d'identité nationale associée à certains genres, comme la peinture de paysage, considérée comme une spécialité des peintres en provenance du nord de l'Europe.

Le projet entend analyser le vaste corpus de dessins, gravures, tableaux et textes dans lesquels apparaît la figure de l'artiste dessinant le paysage selon cinq axes qui en révèleront la richesse à la fois théorique et historique : 1) la pratique artistique à l'extérieur du « studio » avant l'époque romantique; 2) le rapport entre l'image de l'artiste et l'image de la nature; 3) le rapport entre corps et paysage; 4) La question de l'identité artistique, sociale et nationale et le rôle du paysage dans la construction de ces identités, et  5) l'impact du voyage et de la guerre dans la construction plastique et historique du paysage dans l'art du premier âge moderne.