La chute : réalisation d'un album musical transfictionnel

 

Serge Lacasse

Université Laval

 

Domaine : création artistique et littéraire

Programme appui à la recherche-création

Concours 2016-2017

L'objectif du projet est double : 1) concevoir un album de 10 chansons dont le récit de chacune est lié à celui des autres par le partage d'un univers fictionnel commun (transfictionnalité); 2) expérimenter divers modes de collaboration en réalisant l'album avec une équipe d'étudiants par l'entremise d'une approche réflexive.

En 2011, Richard St-Gelais publiait Fictions transfuges : La transfictionnalité et ses enjeux, dont le propos est de cartographier « le phénomène par lequel au moins deux textes, du même auteur ou non, se rapportent conjointement à une même fiction, que ce soit par reprise de personnages, prolongement d'une intrigue préalable ou partage d'univers fictionnel » (7). Bien que St-Gelais étende la notion de « texte » à plusieurs pratiques culturelles dans son ouvrage, la musique n'y est pas abordée. Le projet proposé sera donc l'occasion d'appliquer à la chanson le modèle transfictionnel de manière systématique, le tout dans une dynamique de collaboration. Comme le suggère le titre pressenti, La chute, l'album sera conçu autour d'un évènement particulier en fonction duquel toute la diégèse se mobilisera : un individu chute d'un pont en plongeant dans le cours d'eau sous-jacent. Bien entendu, le flou sera entretenu sur les circonstances et les raisons de cet incident, et c'est ce qui constituera le moteur de l'histoire (des histoires) à raconter. Du fait de la présence de plusieurs personnages, de leur vie respective, de leurs réactions, et du passé de la « victime », l'évènement sera abordé selon différents points de vue. C'est justement la richesse de ces divers points de vue qui permettra d'alimenter l'approche transfictionnelle à la base de la conception de cet album.

Sur le plan des textes, chaque chanson mettra en scène un point de vue particulier sur la chute du protagoniste. Ces points de vue seront élaborés en fonction de trois catégories de pratiques transfictionnelles, lesquelles serviront à la fois de guides et de contraintes d'écriture : les expansions (suites, prequels, etc.), les variations (même histoire racontée du point de vue d'un autre personnage) et les captures (« citation » d'une autre œuvre qui parle du récit initial). Le récit initial prendra la forme d'un texte récité par un narrateur en ouverture de l'album.

La narration sera accompagnée par une œuvre commandée pour quatuor à cordes dont l'objectif sera d'illustrer musicalement le récit initial au cours de sa narration. En accord avec l'objectif d'explorer les modes de collaboration, les chansons seront composées collectivement, avec une petite équipe constituée, en plus du demandeur, d'étudiants en musique et en création littéraire. Les séances de composition, d'arrangements, de répétition et de réalisation en studio feront l'objet de captations vidéo ponctuelles, tant en vue de la réalisation de montages vidéo intégrés à l'interface finale, que pour documenter le processus de création de l'album. En outre, une œuvre d'animation sera commandée à un étudiant finissant de l'École des arts visuels de l'Université Laval. Cette œuvre, qui jouera le rôle de vidéoclip pour l'une des chansons de l'album, proposera un angle supplémentaire sur l'une des chansons.

Tel qu'annoncé, le projet vise également à mieux comprendre et à nourrir la collaboration interartistique par le biais de la prise de conscience des interactions entre les chercheurs-créateurs. Pour y parvenir, le projet sera tourné vers la réflexivité, c'est-à-dire que l'ensemble des activités seront conscientisées et réévaluées au fil du déroulement du projet par tous les participants.