L'influence du style de parole sur les transitions vocaliques intra et intersegmentales : leur rôle comme marqueur de l'intelligibilité

 

Vincent Martel Sauvageau

Université Laval

 

Domaine : langues et langage

Programme soutien à la recherche pour la relève professorale

Concours 2016-2017

Il est connu depuis plusieurs années que la production des voyelles est caractérisée par de multiples transitions (changements au fil de la production. Ces transitions peuvent se présenter entre la voyelle et son environnement phonétique de production (transitions intersegmentales) ou de manière intrinsèque à la voyelle (transitions intrasegmentales). Bien que le phénomène des transitions vocaliques soit connu depuis déjà plusieurs années, les différents types de transitions n'ont jamais été étudiés conjointement et de manière systématique. Différents facteurs peuvent influencer l'amplitude de ces transitions vocaliques. Par exemple, le style de parole lors de leur production (parole lente, forte, ou claire) semble les modifier. Ce lien demeure toutefois très peu documenté et compris. Quelques études ont associé l'amplitude de certaines transitions vocaliques à l'intelligibilité de la parole. Ce lien demeure lui aussi peu documenté.

Afin de mesurer l'impact du style de parole sur les transitions vocaliques intra et intersegmentales, trente participants seront recrutés et leur parole sera enregistrée lors de différentes tâches de lectures à voix haute d'un corpus contrôlé permettant l'analyse de ces transitions. Chaque corpus sera alors lu dans quatre conditions (parole normale, forte, lente et claire). Afin de mesurer le lien existant entre l'intelligibilité de la parole et les transitions vocaliques, un groupe de trente participants présentant une intelligibilité réduite sera également recruté. La même tâche leur sera administrée. Ce projet permettra de bonifier les modèles théoriques de production de la parole et d'analyse de l'intelligibilité en leur ajoutant, le cas échéant, les transitions vocaliques comme facteurs contributifs.