L'inclusion sociale des personnes âgées : enjeux spatio-temporels

 

Patrick Marier

Université Concordia

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme soutien aux équipes de recherche

 Concours 2018-2019

La programmation 2018-2022 de l'équipe VIES approfondit son champ de recherche en s'intéressant plus particulièrement aux rôles des dimensions spatio-temporelles dans les dynamiques d'exclusion et d'inclusion des personnes âgées. Même si ces deux dimensions sont prises en compte dans la recherche sur les personnes âgées, elles le sont rarement pour étudier les processus d'inclusion/exclusion. Leur prise en compte s'est imposée à la lumière des publications récentes en gérontologie sociale, de nos entretiens de recherche avec les aînés et les intervenants et des observations de terrain de nos partenaires. Elles sont fécondes pour explorer de nombreux thèmes de notre programmation actuelle : identité, diversité, proches aidants, soins palliatifs, fin de vie, deuil, mobilité, logement, accès aux services en temps opportun, politiques publiques, etc.

La prise en compte de ces deux dimensions nous paraît essentielle pour rendre compte des expériences de la vieillesse et pour documenter les besoins des personnes vieillissantes. D'un point de vue individuel, les caractéristiques changeantes d'une même personne dans son parcours de vieillesse (perte du conjoint, incapacités grandissantes, baisse de revenu, etc.) influencent ses rapports aux temps et aux espaces (quotidiens, institutionnels, etc.). Les expériences du vieillissement sont également teintées par les contextes territoriaux et politiques en constante évolution. Remettre au centre de nos analyses les notions de temps et d'espace, leurs influences et leur interaction, nous paraît désormais incontournable pour approfondir notre compréhension du vieillissement et des risques d'exclusion qui guettent les personnes âgées. Nos travaux nous ont montré qu'un même individu peut se sentir inclus pour ensuite vivre certaines formes d'exclusion, non seulement en raison de changements individuels tantôt lents tantôt rapides, mais aussi en raison des changements dans son milieu de vie ou dans les politiques qui le concernent. Cette perspective devient d'autant plus nécessaire lorsqu'il s'agit de synchroniser les temps vécus individuels et les temps institutionnels. Ce nouveau regard sur les parcours de vieillesse et de territoire des personnes âgées nous permettra de raffiner et d'enrichir les connaissances sur les déterminants de leur inclusion/exclusion, ainsi que sur les meilleures manières d'améliorer leurs conditions de vie.

La programmation de l'équipe VIES se structure autour de 3 axes distincts, mais interreliés, qui chacun à leur façon, viennent enrichir nos connaissances théoriques et pratiques des processus d'exclusions/inclusions vécus par les personnes âgées. Le premier axe explorera les liens entre identité, représentations sociales, temporalités et espace à travers trois grands thèmes soit les relations intimes, la sexualité et la fin de vie. Le deuxième axe s'intéressera aux trajectoires résidentielles (incluant différentes formes d'hébergement) et aux enjeux de mobilité et d'insertion dans des milieux de vie en transformation et offrant des niveaux différenciés de ressources. Enfin, le troisième axe portera sur le rôle des politiques publiques, dans une perspective comparée dans le temps et à travers les territoires, en lien avec leur accessibilité et leur générosité à l'égard des personnes âgées.