L'impression 3D de biomatériaux innovants comme nouvelle forme d'art écologique: la co-création d'une œuvre et de nouvelles formes de matérialité à base de résidus industriels forestiers

 

Recherche intersectorielle - Programme Audace

Concours 2019-2020

 

Composition de l'équipe:

Martin Beauregard (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), responsable

Walid Ghie (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), co-chercheur

Ahmed Koubaa (Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), co-chercheur

 

Domaine : Création artistique et littéraire

Secteurs de la recherche : Arts et lettres; Sciences naturelles et génie; Sciences humaines et sociales

 

Comment l'impression 3D peut-elle participer à la création de nouvelles formes de matérialité dans sa relation à l'art et à l'écologie ? Afin de répondre à cette question, le projet a pour objectif général de développer des biomatériaux qui répondent à la fois à des exigences artistiques, environnementales et structurelles, et ce, tout en créant une synergie novatrice et inédite entre les secteurs des arts, des sciences naturelles et du génie. Il s'agit de créer une œuvre et de nouvelles formes de matérialité à base de résidus forestiers industriels (RIF, i.e. boue papetière et cendre de bois). La création d'une œuvre, la conception et la fabrication de nouveaux matériaux à base de RIF permettront une reconceptualisation des méthodes et techniques d'impression 3D qui intègrent le concept 3R-V privilégiant la réduction à la source, le réemploi, le recyclage et la valorisation des ressources.

Ce projet participera: 1) à la recherche et au développement de biomatériaux nouveaux à bases de RIF de natures biodégradables, fertilisantes et qui pourraient donner lieu à l'émergence de nouvelles formes de matériaux réactifs à l'environnement (qui changent de forme et de couleur sous l'effet de la température ou de l'eau); 2) à la production de biomatériaux et à la création d'une œuvre porteurs d'une réflexion sur l'art et l'écologie dans la pratique de l'art actuel imprimé 3D; 3) à la recherche et au développement de composantes mécaniques et électriques liées à la reconceptualisation et au redesign d'imprimante 3D adaptée et répondant à ces nouvelles formes de matérialité à base de RIF; et 4) au développement d'un pôle attractif et unique au Canada permettant la formation d'une relève de chercheur.es et de créatrices et de créateurs audacieux au croisement des arts et de l'expérimentation de moyens technologiques d'impression 3D inédits et de haut niveau, en plus de permettre des collaborations dans le milieu universitaire du Québec, le milieu de l'art contemporain et de l'industrie au Canada et à l'international. 

Ce projet de recherche et de création est unique au Canada et à notre connaissance unique au monde. Il aura un impact important dans les milieux universitaires, artistiques et industriels sur la manière de concevoir et de fabriquer de nouveaux biomatériaux et objets qui valorisent une utilisation inédite des matières résiduelles forestières en impression 3D. Il permettra de repenser et de redéfinir des préconceptions liées à l'usage de RIF et les constructions idéologiques véhiculées par l'écologie dans sa relation à la culture, l'industrie et la société.

Appel de propositions